Accueil » Ho’oponopono

Ho’oponopono

Le Ho’oponopono ancestral

Ho’oponopono est issu d’un processus ancestral de réconciliation qui était utilisé au sein des populations hawaïennes.

Ce rituel était utilisé au sein des villages des îles hawaïennes pour résoudre les problèmes communautaires. Les habitants se réunissaient afin de partager leurs problèmes et leurs conflits. Ensuite, chacun demandait pardon pour les pensées inadaptées qu’il avait réalisées et qui étaient sources du problème. Ce rituel était transmis par la tradition orale. Il est donc bien difficile d’en dater précisément l’origine.

Le Ho’oponopono moderne

Il fut repris au milieu du XXe siècle par Morrnah Nalamaku Simeona. Elle était Kahuna Lapa’au ce qui signifie « gardienne du secret » et « guérisseuse ». Elle transforma le Ho’oponopono ancestral pour en faire un outil de réconciliation individuel. Pour elle, « nous sommes l’accumulation de toutes nos expériences, ce qui revient à dire que nous sommes chargés de nos passés. Lorsque nous expérimentons du stress ou de la peur dans nos vies, si nous observions attentivement, nous pourrions nous rendre compte que la cause est en une mémoire ».

Ainsi, il n’y a plus besoin de réunir les protagonistes d’un conflit pour le guérir. Il s’agit d’un travail individuel qui permet d’effacer les processus psychologiques perturbateurs inconscients responsables de la survenue de situations difficiles dans notre vie. Par là, Ho’oponopono peut transformer notre quotidien, voire notre destinée, de manière simple et immédiate.

Le procédé que Morrnah mit au point, s’est révélé si efficace, qu’elle fut même invitée aux Nations Unies et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le présenter.

Ce fut un de ses élèves, le Dr Ihaleakala Hew Len qui permit sa diffusion. L’expérience qu’il vécut alors qu’il travaillait à l’Hôpital d’état de Hawaii fit rapidement le tour du monde. Dans cet hôpital, se trouvaient de nombreux malades très dangereux. Ils étaient enfermés dans une salle où le personnel soignant ne se rendait jamais. Ne pouvant rencontrer ses patients, le Dr Len se contenta de s’enfermer dans son bureau et d’étudier leurs dossiers. A la surprise de tous, peu à peu ses malades commencèrent à aller mieux. Leur état mental s’améliorait. Ils devenaient moins agressifs et leurs traitements pouvaient être allégés. Certains guérissaient et d’autres étaient même relâchés… Devant ces résultats, ses collèges demandèrent au Dr Len ce qu’il faisait. Il répondit : « Tout simplement, je guéris la partie en moi qui les a créés ».

Rectifier l’erreur

Ho’oponopono est une technique de guérison qui signifie « rectifier l’erreur » « rendre droit » ou encore « bonifier ». Ce mot aux consonances étranges vient de « Ho’o » qui veut dire « occasionner » en hawaïen, ou plus précisément « commencer une action ». Le « Pono » est lié à la droiture et à l’intégrité. Cet élément étant très important dans la pensée polynésienne qu’il a été doublé pour devenir « ponopono » pour signifier la « perfection ».

Ho’oponopono est ainsi une technique qui va rectifier l’erreur, effacer la noirceur de notre être et remettre sur notre route.

L’erreur quant à elle, provient de pensées polluées par des mémoires douloureuses du passé. Le processus de Ho’oponopono va libérer l’énergie de ces pensées difficiles qui sont sources de souffrances et de maladies.

 

La technique du Ho’oponopono moderne

Comment peut-on réaliser cela ? Le processus va être effectué en plusieurs temps successifs qui ne demandent chacun que quelques instants.

Tout d’abord, il faut se rappeler devant une situation désagréable que nous en sommes les créateurs à 100% et que les autres n’y sont pour rien. Nous n’en sommes donc pas une victime… mais tout au contraire, nous en sommes l’instigateur à cause d’une pensée erronée qui l’a amenée et qu’il faut effacer si nous voulons solutionner cette situation désagréable.

Pour cela, il convient de dire et répéter en se concentrant bien sur les termes, la petite phrase : « Désolé, pardon, merci, je t’aime » qui signifie :  

  • « Désolé » d’être le créateur de cet événement.
  • J’en demande « pardon ». je m’en demande pardon.
  • « Merci » à la vie de m’avoir apporté cette situation parce qu’ainsi j’ai pris connaissance d’une mémoire erronée que j’avais en moi et dont je n’avais pas conscience.
  • « Je t’aime ». J’aime la vie mais surtout j’envoie de l’amour à cette mémoire erronée et je demande qu’elle soit effacée… Malgré être l’instigateur de la situation, je m’aime. Ho’oponopono utilise l’énergie de l’amour pour obtenir la guérison.

Il est souvent impressionnant de constater la rapidité des changements obtenus dans notre vie quotidienne grâce à Ho’oponopono. Car avec cette méthode, soit les situations évoluent et se solutionnent d’elles-mêmes, soit notre regard sur elle change, faisant disparaitre la souffrance.

C’est pourquoi, de nombreuses personnes ont déjà fait de Ho’oponopono leur mode de vie

Ho’oponopono rejoint par la physique quantique

Il est remarquable de constater que les observations de la physique quantique rejoignent celles de Ho’oponopono. Car les expériences réalisées ont démontré que la pensée agissait sur la matière et par là sur notre environnement et notre vie. Certains physiciens vont même jusqu’à affirmer que l’univers ne se créait que sous notre regard… c’est-à-dire par nos pensées.

Ainsi en changeant nos pensées, nous pouvons changer le monde, du moins « notre » monde.

Le Ho’oponopono Nouveau

Mais tout évolue. Luc Bodin constatant certaines lacunes du Ho’oponopono moderne, s’est rendu de nombreuses fois à Hawaiï et en Polynésie. En effet, la traduction française (et anglaise) du mot polynésien en « pardon » ne semble pas juste. De même, ne faut-il jamais perdre de vue, que la technique a pour but, l’effacement de la (des) mémoire erronée responsable de la situation douloureuse. Mais aussi, il ne faut pas se contenter d’éliminer la seule mémoire délétère, mais aussi tout le processus qui a conduit l’esprit à l’élaborer.

C’est ainsi que Ho’oponono Nouveau a été développé afin d’aller plus vite, plus loin et plus en profondeur.

Luc Bodin

 

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET :

 

Voir le livre « Ho’oponopono Nouveau » – Guy Trédaniel éditeur – 199 pages illustrées – 17 euros – Kindle 11,99 euros.

Pour le commander, cliquer sur le lien : ACHAT

Vidéos de Luc BODIN en liens :

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol