Se soigner avec des remèdes naturels

 Avant-Propos

.
.

Ce guide thérapeutique constitue un ensemble d’informations concernant les traitements naturels à appliquer sur les problèmes de santé les plus courants. Il indique les remèdes pouvant être utilisés en première intention ou en complément des traitements conventionnels. Ces conseils ne remplacent pas une consultation médicale qui est toujours nécessaire, notamment en cas de symptômes importants, persistants ou s’aggravant

Ces informations ne sont que des généralités. Si vous désirez des remèdes personnalisés, il vous faut consulter un médecin ou un thérapeute spécialiste en homéopathie, aromatothérapie, fleurs de Bach…

Par ailleurs, les conseils thérapeutiques, les remèdes et les posologies qui sont décrits dans ce dossier / article, concernent les adultes. Ils ne tiennent pas compte des situations particulières comme les pathologies associées, les traitements en cours, la grossesse, l’allaitement ou les enfants en bas âge. Il convient donc de vérifier dans ces cas-là, le bienfondé de leur utilisation.

 

Se soigner naturellement avec l'homéopathie

Utilité de l’homéopathie

.

L’homéopathie

 

Nombre de conseils thérapeutiques de ce livre portent sur l’homéopathie. Or, celle-ci ne présente pas de contre-indication particulière notamment concernant les jeunes enfants qui peuvent utiliser les mêmes posologies que les adultes. 

Il convient simplement de se rappeler qu’il faut prendre les remèdes homéopathiques à jeun, c’est-à-dire avant ou entre les repas et les laisser fondre dans la bouche. 

Chez les nourrissons, les granules peuvent être diluées dans un biberon d’eau de source qui sera donné à boire au cours de la journée. 

Enfin, il ne faudra jamais oublier de diminuer la fréquence des prises au fur et à mesure de l’amélioration des troubles, et d’arrêter le traitement lorsque le problème a disparu. 

 

.

Les oligoéléments

 

Les oligoéléments sont aujourd’hui contre-indiqués chez les enfants et les nourrissons, parce qu’aucune étude n’a été réalisée dans ces situations. 

Remarquez cependant qu’avant cette interdiction, les oligoéléments ont été largement prescrits aux enfants pendant des années, sans le moindre problème. Maintenant sachant cela, c’est à chacun de prendre sa responsabilité. 

 

Posologie et remèdes naturels

Utiliser correctement les médicaments

.

La posologie fabricant

 

Pour certains produits, il est indiqué dans ce dossier / article qu’il convient d’utiliser la posologie conseillée par le fabricant. En effet, selon son origine, un même remède n’aura pas forcément la même concentration, ni peut-être la même présentation, ce qui rend difficile les conseils pour sa posologie. C’est pourquoi, il est préférable de référer aux indications fournies par le fabricant afin de ne pas faire d’erreur. 

.

 

Les Fleurs de Bach

 

Cette même situation se retrouve avec les fleurs de Bach, pour lesquelles de nombreux laboratoires proposent des produits souvent plus dilués qu’autrefois. Il convient donc de suivre les indications du fabricant en ce qui concerne la posologie, si l’on désire demeurer dans des doses efficaces. 

 

Huiles essentielles et remédes naturels

Les avantages des huiles essentielles

.

Les huiles essentielles

 

Certaines huiles essentielles présentent des contre-indications à connaître notamment pour les femmes enceintes ou allaitantes et les jeunes enfants. Il faut donc toujours vérifier l’innocuité d’une l’huile essentielle avant toute prise notamment si vous êtes dans ces situations. 

Pour leur usage, il est conseillé d’appliquer 2 gouttes d’huile essentielle diluée dans un peu d’huile d’olive (ou autre) sur la peau des poignets (du côté interne où la peau est plus fine) ou des plis des coudes par exemple. 

.

 

La bromélaïne

 

La bromélaïne est une enzyme protéolytique tirée de la tige de l’ananas. Elle présente de nombreuses actions intéressantes notamment sur la douleur, l’inflammation et l’immunité. Il faut savoir qu’elle est contre-indiquée en cas d’allergie à l’ananas, mais aussi pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les personnes prenant un traitement anticoagulant. 

.

 

La sophrologie

 

La sophrologie est souvent citée comme une « autre thérapie possible ». Comprenez que cela inclue aussi l’hypnose qui est une thérapie très proche pour ne pas dire similaire. C’est dans un souci de ne pas alourdir le texte que la sophrologie est seule indiquée. Mais comprenez que cela inclue à chaque fois l’hypnose.

.

 

Quelques abréviations utilisées :

 

Voici la signification de quelques abréviations que vous retrouverez dans le texte de ce dossier :

  • BMG : Bourgeons Macérât Glycériné.
    .
  • TM : Teinture-Mère.
    .
  • D1 : Dilution à la première Décimale (au dixième).
    D2 pour 2ème Décimale (au centième).
    D3 pour 3ème Décimale (au millième).
  • aâ : signifie « en parties égales » ce qui indique que les différents constituants de la préparation sont tous présents en quantités égales.
    .
  • EFT : signifie « Emotional Freedom Technique ».
    .
  • HE : signifie « Huile Essentielle ».

 

Soins naturels

Les autres possibilités pour se soigner avec des remèdes naturels

.

Les autres thérapies possibles

 

Il est évident que la liste des « autres thérapies possibles » n’est pas exhaustive et que de nombreuses techniques pourraient également être citées. Mais cette liste correspond aux thérapies que je connais et dont je suis sûr. De plus, certaines sont faciles à réaliser par soi-même à la suite d’un petit apprentissage comme le Ho’oponopono Nouveau, la méthode AORA, l’EFT, la méditation, l’auto-hypnose, le yoga, etc. 

Il en est de même pour les conseils thérapeutiques proposés. Il est évident que leur liste n’est pas non plus exhaustive et que d’autres nutriments, d’autres plantes, d’autres remèdes homéopathiques pourraient être proposés. Mais ceux indiqués dans ce dossier / article, sont ceux que je connais et dont j’ai pu apprécier la pertinence et l’efficacité au cours de mes 25 années d’exercice médical.

.

 

En conclusion sur les remèdes naturels

 

Ces notes dormaient dans mes cartons et j’ai trouvé que c’était dommage. Aussi je les ai remises en forme et réactualisées afin qu’elles puissent aider le plus grand nombre à travers ce dossier gratuit. 

Les troubles et les maladies ont été classés par ordre alphabétique afin que vous puissiez mieux vous y retrouver (voir le sommaire ci-après).

Enfin, sachez que tous les remèdes indiqués dans ce dossier sont en vente libre en pharmacies, en parapharmacies, voire sur internet.

J’espère que cet ouvrage vous aidera dans la résolution de vos problèmes de santé ou en attendant une consultation médicale.

.
.
.

 

 Sommaire 

.

 

.

 Les différentes pathologies et leurs remèdes naturels 

 

.

Abcès

 

Les abcès se caractérisent par trois phases successives : infiltration, collection et évacuation. Les antibiotiques sont généralement indiqués. Mais il est possible en complément (ou en tout début d’infection) d’utiliser des huiles essentielles comme HE de Tea Tree (arbre à thé) à raison de deux gouttes à appliquer dans la région de l’abcès.

En homéopathie, au début de l’infection prendre :

  • Pyrogenium 15CH : 1 dose au coucher.
  • Hepar Sulfur 15CH : 1 dose le lendemain au coucher.
  • Apis melifica 9CH : 3 granules toutes les deux heures s’il y a inflammation et œdème. 

Localement, appliquer (au choix) :

  • HE de Tea Tree (voir précédemment).
  • Crème de Calendula
  • Calendula TM
    à raison de 10 % dilués dans un verre d’eau (bouillie refroidie) à verser sur une compresse qui sera appliquée sur la zone de l’abcès.
  • Pétales de lys à faire macérer dans de l’eau de vie qui sera versée sur une compresse appliquée sur la zone de l’abcès.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, plantes, acupuncture… 

 

.

Acétone (crise d’acétone)

 

Les crises d’acétone sont fréquentes chez les enfants (surtout avant 7 ans). Elles se caractérisent par des vomissements, des nausées, une inappétence et une odeur particulière de l’haleine.

Son mécanisme de survenu est vicieux. Car moins l’enfant mange, moins il a de sucres dans le sang (hypoglycémie) ce qui provoque chez lui une augmentation de l’acétone (qui produit l’odeur caractéristique de l’haleine)… qui induit des vomissements. Ceux-ci sont à leur tour responsables d’une baisse du taux de sucre dans le sang, ce qui fait monter encore l’acétone, etc.

Le plus simple est de commencer par donner des biberons d’eau (réhydratation) avec du sucre dilué dedans, ce qui fera remonter le taux de sucre dans le sang, et arrêter le cycle infernal.

Éventuellement, il est possible d’adjoindre s’aider d’antinauséeux comme le Primpéran qui arrêteront les vomissements et compléteront les effets du biberon d’eau sucrée (après accord du médecin traitant).

L’homéopathie est une aide précieuse avec : 

  • Senna 4CH : 3 granules toutes les deux heures.
    .
  • Auquel il convient d’ajouter :
    • Belladonna 4CH si fièvre.
    • Chamomilla 5CH si poussée dentaire.
    • Phosphorus 5CH si vomissements abondants
      .               à raison de 3 granules du produit choisi avant les 3 repas dans un verre d’eau.

 

Acné juvénile

 

Plusieurs facteurs sont responsables de l’acné juvénile, principalement un encrassement de l’organisme (mauvaise alimentation), les hormones (puberté), le stress et une infection de la peau.

Il est conseillé en premier lieu de limiter le plus possible les sucreries (et les sodas), les laitages bovins et les graisses cuites (fritures, viandes rouges, charcuteries, sauces, etc.), de boire beaucoup d’eau et de développer une bonne activité physique (sport).

Comme traitement prendre :

  • Rubozinc : 2 comprimés le matin à jeun.
    .
  • Préparation :
    • Natrum muriaticum
    • Kali bromatum aâ 5CH
    • Pulsatill
    • Antimonium crudum
      à raison de 3 granules matin et soir.
  • En cas d’atteinte cutanée importante, ajouter la préparation suivante :
    • Viola tricolore
    • Fumaria aâ D3
    • Saponaria
    • Carduus marianus
      à raison de 30 gouttes matin et soir dans un verre d’eau avant le repas.
  • Le dimanche, alterner les doses (1 dimanche sur 4) de :
    • Thuya occidentalis 9CH.
    • Graphites 9CH.
    • Tuberculinum 15CH.
    • Staphylococcinum 9CH.
  • Sur la peau, il est conseillé d’appliquer (au choix) :
    • Crème au calendula.
    • Bardane (Lappa major) en TM diluée dans l’eau à appliquer sur la peau et laisser en place pendant 15 minutes avant de rincer. 

Il est possible de consommer des infusions ou des décoctions de Bardane (fleurs) pour compléter ce traitement, ainsi que d’appliquer sur la peau des huiles essentielles de lemongrass ou de tea tree en cas d’infection importante. 

.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, acupuncture… 

 

Fleurs de Bach et indications

Se soigner avec les Fleurs de Bach

 

Acouphènes

Voir « Bourdonnements d’oreilles ».

 

 

Adénome prostatique

Voir « Prostate ». 

 

 

Algies faciales

 

Les algies faciales sont également dénommées « névralgies faciales » ou encore « névralgies du trijumeau » (nom du nerf atteint)

  • Tous les jours :
    • Oligosol Manganèse 
    • Oligosol Magnésium
      1 ampoule le matin à jeun en alternant les deux produits (un jour sur 2).
  • Prendre également :

    • Aconit 5CH
    • Nerf trijumeau 15CH
      à raison de 3 granules de chaque avant les trois repas.

En complément de ce traitement, la Bromélaïne peut être indiquée à raison de 2 gélules matin et après-midi entre les repas (concentration minimum : 2.500 UDG /gr). 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture… 

 

 

Allergies

 

Les allergies sont liées à une hyperréactivité du système immunitaire de l’organisme face à certaines substances naturelles comme les pollens, le soleil ou autres. La réaction allergique est souvent accentuée à un encrassement de l’organisme. Donc, en cas d’allergie, il convient de suivre une alimentation légère pour le foie (pauvre en sucreries, laitages et graisses cuites), de boire beaucoup d’eau, de faire de l’exercice, etc. afin de détoxiquer le corps ce qui minimisera les crises, voire les arrêtera.

Le traitement général d’une allergie consiste en :

  • Ribes nigrum BMG D1 : 50 gouttes matin et soir dans un verre d’eau de source avant les repas.
    .
  • Associé à :
    • Oligosol Manganèse.
    • Oligosol Manganèse-Cobalt.
      -> 1 ampoule le matin à jeun en alternant les deux produits (1 jour sur 2).
  • Poumon Histaminum 9 CH : 3 granules avant les trois repas
    .                              + 3 granules si crise allergique  autant de fois que besoin.
    .
  • Le dimanche, Poumon Histaminum 15CH : 1 dose.

A ce traitement de base, il sera associé des remèdes spécifiques correspondant aux symptômes présentés selon qu’il s’agit d’une atteinte oculaire, nasale, cutanée, etc.  (voir les chapitres correspondants)

De bons résultats sur l’allergie ont été constatés avec une consommation quotidienne d’œufs de caille

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, réflexologie, acupuncture… 

 

 

Alopécie

 

L’alopécie est une « perte de cheveux », qui peut être localisée à une simple pelade, ou généralisée à l’ensemble du cuir chevelu. La cause peut être infectieuse, médicamenteuse, traumatique, hormonale, psychologique…

Quoi qu’il en soit, devant une alopécie, il convient de commencer par traiter :

  • le choc émotionnel (voir « Choc émotionnel ») déclencheur quand il y en a un.
  • le terrain : fatigue, foie encrassé (voir « Fatigue » et « Digestion »)…
  • la circulation du cuir chevelu : prendre du ginkgo biloba.
  • la perte de sels minéraux, magnésium, fer, oligoéléments, vitamines…

.

Localement il est possible d’appliquer au niveau de la perte de cheveux :

  • Chez la femme : HE Salvia officinalis et HE Salvia sclarea.
  • Chez l’homme : HE Salvia officinalis et HE Thymus vulgaris.

-> à raison de 2 gouttes de chaque huile essentielle (HE) mélangées avec un peu d’huile de bourrache, appliquées le soir au coucher.
-> Rincer le matin sous une douche d’eau douce. 

.

Un truc de grand-mère : Faire macérer des têtes d’orties dans du vinaigre blanc à appliquer localement.

 

En savoir plus sur les oligoéléments

Les oligoéléments sont des sels minéraux nécessaires à la vie d’un organisme, mais en quantité très faible, inférieure à 1 ppm

 

Anesthésie

 

Après une anesthésie, prendre Nux Vomica 7 CH à raison de 3 granules matin et soir pendant une semaine, afin d’éliminer le produit anesthésique. 

Pour éclaircir l’esprit après une anesthésie générale (voire locale), quelle que soit son ancienneté, prendre :

  • Opium 9 CH : 1 dose au coucher le 1er jour.
  • Opium 9 CH : 1 dose au coucher le 2ème jour.
  • Opium 18 CH : 1 dose au coucher le 3ème jour. 

 

 

Angine

 

Il existe deux types d’angines 

  • Les angines virales qui représentent 80% des cas. Elles ne nécessitent pas de traitement antibiotique.
  • Les angines bactériennes principalement dues au streptocoque béta hémolytique qui nécessitent une antibiothérapie. Des tests ambulatoires permettent de diagnostiquer les angines bactériennes.  

.

Pour les angines virales, le traitement consiste en :

  • Oscillococcinum : 1 dose matin et soir pendant deux jours.
  • Oligosol cuivre : 1 ampoule matin et soir avant les repas.
  • Gouttes aux essences (GAE) : 20 gouttes dans un peu d’eau avant les 3 repas. 
  • Selon les cas :
    • Angine rouge : Belladonna 4 CH.
    • Angine blanche : Mercurius solubilis 4 CH.
      ->
      à raison de 3 granules x trois à cinq fois par jour selon l’importance des signes.
      -> en cas de doute, il est possible d’associer Belladonna et Mercurius sol.
  • Localement : Oligosol de Manganèse-cuivre en pulvérisations dans la gorge. 

Il est possible de compléter le traitement avec de la vitamine C naturelle à base d’acérola ou de cynorrhodon. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, huiles essentielles, acupuncture… 

 

 

Anorexie

 

L’anorexie, « inappétence » ou « ‘manque d’appétit » peut être grave lorsqu’elle s’accompagne de perte de poids. Elle peut provenir d’un problème psychologique (anorexie mentale) ou d’une maladie physique qu’il convient de diagnostiquer.

Pour les anorexies légères et passagères, une alimentation légère pour le foie, la reprise d’une activité physique et une meilleure hydratation, seront les premiers éléments à mettre en place. 

Ensuite, Taraxacum D3 à raison de 50 gouttes dans un verre d’eau de source matin et soir permettra de relancer l’appétit. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, méditation, acupuncture… 

 

 

Anxiété

 

L’anxiété, le stress, la nervosité… peut être consécutive à un choc émotionnel (voir « Choc émotionnel »). 

En cas d’anxiété, il convient de commencer par :

  • parler de la source de ses angoisses avec les intéressés ou à défaut avec ses proches ou un professionnel. 
  • manger équilibré.
  • éliminer les excitants (café, alcools, sucreries).
  • avoir une activité physique régulière.
  • veiller à bien dormir. 

.

Le traitement général consistera en :

  • Une prise de magnésium, toujours nécessaire avec (au choix) :
    • Oligosol magnésium : 1 ampoule matin et soir.
    • D-Stress : 2 comprimés matin et soir.
  • Oligosol lithium : 1 ampoule matin et soir avant les repas.
    .
  • Un remède phytothérapique comme Spasmine, Euphytose ou sympavagol à raison de 1 à 2 comprimés aux trois repas selon l’importance de l’anxiété.
    ->
    à défaut, une préparation est aussi intéressante :

    • Pavot
    • Valériane                  aâ nébulisât 300 mg
    • Passiflore
    • Tilleul
      .                    à raison de 1 à 2 gélules matin et soir.
  • Ensuite, selon les situations, il est possible d’associer un remède spécifique comme :
    • Gelsemium 9 CH qui est le remède du trac des examens. 
    • Argentum nitricum 9 CH pour les personnes toujours pressées, atteintes de phobies multiples.
    • Lycopodium 9 CH : pour la peur de ne pas réussir. 
    • Ignatia 9 CH : qui est le grand remède de l’émotivité. Pour les personnes qui ressassent en silence, soupirent et présentent une sensation de boules dans la gorge et à l’estomac. 
    • Opium 9 CH pour les chagrins silencieux. 
    • Staphysagria 9 CH : qui est le remède de la contrariété. Pour les personnes solitaires qui ruminent leur indignation dans le silence. 
    • Arsenicum album 9 CH pour la peur de la mort et les angoisses sur le sens de la vie. 
    • Coffea 9 CH : pour les agitations joyeuses.
      ->
      à raison de 3 granules du produit choisi, matin et soir et 3 granules si anxiété (autant de fois que nécessaire).

L’Huile essentielle de lavande (HE Lavendula) est très intéressante sur l’anxiété, le stress et l’insomnie à raison de 2 gouttes à appliquer sur les poignets matin et soir. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture, yoga, Qi gong, méditation… 

 

.

Aphtes

 

Les aphtes banaux sont favorisés par certains aliments comme les ananas, les fraises, le gruyère… Il convient donc de débuter le traitement en éliminant ces aliments, mais aussi en effectuant des bains de bouche avec de l’aspirine mélangée dans un verre d’eau (à ne pas avaler). 

La propolis appliquée sur les aphtes avec un coton-tige constitue aussi une technique efficace. Cela pique au début, puis apporte un grand soulagement. 

Ensuite, selon les symptômes présentés :

  • Borax 5 CH : pour les petits aphtes uniques ou groupés.
  • Kalium bichromicum 7 CH : pour les aphtes jaunâtres.
  • Kalium muriaticum 5 CH : pour les aphtes grisâtres. 
  • Nitricum acidum 5 CH : pour les aphtes petits et profonds.
    ->
    à raison de 3 granules matin et soir du produit sélectionné et 3 granules si douleur (autant de fois que nécessaire).

 

.

Arthrose

 

Un bilan ostéopathique est toujours nécessaire en cas d’arthrose afin de rééquilibrer la statique générale du squelette et ainsi de soulager les zones d’appui trop importantes, qui sont ou seront sources de problème.
.

Le traitement doit agir sur différents niveaux :
.

  • Régénérer le cartilage (au choix) :
    • Cartilage de requin (posologie fabricant).
    • Chondroïtine (posologie fabricant). Voir les contre-indications et effets indésirables toujours possibles. 
    • Glucosamine (posologie fabricant). Voir les contre-indications et effets indésirables toujours possibles.
    • Organothérapie : prendre la préparation ;
      • cartilago 4 CH
      • meduloss 4 CH        
      • ligament 4 CH
      • os total 4 CH
        ->
        à raison d’un suppositoire 3 fois par semaine ou 3 granules matin et soir.
  • Calmer l’inflammation et la douleur (au choix) :
    • Ribes nigrum D1 : 30 gouttes avant les 3 repas dans un verre d’eau de source.
    • Pinus montana BMG 1D : 30 gouttes avant les 3 repas dans un verre d’eau de source.
    • Bromélaïne : 1 à 2 gélules 500 mg matin, après-midi et au coucher entre les repas pour une concentration d’environ 3.000 UDG par gramme. 
    • Harpagophytum nébulisât 250 mg : 2 gélules matin et soir.
  • Reminéraliser les os avec (au choix) :
    • Algues (fucus).
    • Spiruline.
    • Prêle.
    • Ortie piquante. 
    • Sans oublier le silicium organique.
      ->
      posologie fabricant.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture, méditation, réflexologie… 

 

.

Asthénie

 

L’asthénie (ou fatigue) passagère est souvent réactionnelle à une période de surmenage. Mais lorsqu’elle persiste, elle peut être le signe d’une maladie, d’une dépression voire d’un syndrome de fatigue chronique qu’il est impératif de diagnostiquer.
.

En cas d’asthénie banale, il convient de privilégier :

  • Un bon temps de sommeil.
  • Des moments de détente.
  • Quelques activités physiques régulières (marche, vélo, natation…).
  • Une hydratation importante.
  • Une alimentation équilibrée et légère. 

Le traitement consiste en :

  • Magnésium : D-Stress à raison de 2 gélules matin et soir.
  • Oligosol cuivre-or-argent : 1 dose le matin à jeun.
  • Un reconstituant général comme le Ginseng, la spiruline, le maïtaké, le sérum de Quinton, les sels de Shüssler, la gelée royale, etc. (posologie fabricant).
  • En homéopathie, la préparation suivante s’est avérée très efficace après un surmenage :
    • Acidum phosphoricum 7 CH
    • Kalium phosphoricum 7 CH
    • Ferrum phosphoricum 7 CH
    • Calcarea phosphorica 7 CH
    • Naja 30 CH
      ->
      à raison de 3 granules avant les 3 repas.

En cas d’asthénie, penser à rechercher un déficit en fer, surtout chez les femmes (à cause notamment de règles abondantes ou/et fréquentes). 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture, réflexologie, méditation… 

 

.

Asthme

 

Voir les traitements de l’« Allergie » auxquels peuvent être ajoutés (au choix) : 

  • Dans tous les cas :
    • Viburnum lantana BGM 1D
    • Ribes nigrum BMG 1D
    • Rosa canina BMG 1D
      ->
      à raison de 30 gouttes de chaque produit  avant les trois repas dans un verre d’eau de source.
  • Préparation :
    • Cactus 
    • Crataegus        aâ 7 CH
    • Digitale
      -> à raison de 10 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau de source.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture, ostéopathie, méditation, réflexologie… 

 

.

Bave (excès de bave)

Voir « Salivation »

 

.

Bégaiement

 

En cas de bégaiement, le traitement du stress est toujours indispensable (voir « Anxiété ») auquel s’ajoute une prise de magnésium (D-Stress ou Oligosol de Magnésium).

Afin de lutter contre ce problème, il convient de marteler les mots pendant une lecture. Le martèlement s’effectue au départ avec une main sur la table, Ensuite rythmiquement dans la tête. 

Les grands orateurs martèlent pendant leurs discours ce qui leur évitent de bégayer. Les gens du sud parlent avec les mains. Or, il y a moins de personnes qui bégaient dans ces régions. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture, méditation, huiles essentielles… 

 

.

Bouffées de chaleur

 

Les bouffées de chaleur de la ménopause sont liées à un déficit ou un déséquilibre hormonal. Elles sont accentuées par un mauvais état général. Il convient donc en premier lieu, de lutter contre la fatigue en cas de bouffées de chaleur.

Ensuite des remèdes sont précieux comme :

  • Les oligoéléments :
    • Oligosol Manganèse-Cobalt
    • Oligosol Cuivre-or-argent.
      à raison de 1 ampoule ou 1 dose le matin à jeun
      en alternant les deux produits.
  • Climaxol : 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau.
    .
  • Préparation homéopathique :
    • Sanguinaria 
    • Belladonna
    • Lachesis                             aâ 4 CH 
    • Melilotus
    • Salvia
      à raison de 3 granules matin et soir
      et 3 granules si bouffée de chaleur… autant de fois que besoin.
  • L’huile d’onagre en capsules (posologie du fabricant) permet aussi de lutter contre la sécheresse vaginale et cutanée.
    .
  • Dans les cas rebelles, ajouter le mélange :
    • HE Salvia Sclarea
    • HE Salvia Officinalis           aâ
      ->
      à raison de 2 à 3 gouttes, matin et soir, en applications cutanées sur le bas-ventre.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture… 

 

.

Boulimie – Fringales

 

La première chose a réalisé en cas de boulimie, est d’arrêter les sucreries pour éviter les hypoglycémies réactionnelles qui appellent le grignotage. Ensuite, il convient de manger lentement lors des repas en mastiquant correctement les aliments parce que cela permet au cerveau de prendre conscience de la satiété quand elle survient. En cas de fringale entre les repas, il est conseillé de boire un grand verre d’eau ou de manger une pomme. 

Le traitement d’une boulimie consiste en :

  • Oligoéléments :
    • Oligosol Zinc-Nickel-Cobalt 
    • Granion de Chrome
      à raison de 1 ampoule le matin
      en alternant les deux produits.
  • Hypothalamus 9 CH : 3 granules le soir.
    .
  • Griffonia ou 5-HTP (5 Hydroxy-Tryptophane) (posologie fabricant).

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, méditation, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, ho’oponopono nouveau, acupuncture… 

 

.

Bourdonnements d’oreilles

 

Il convient en premier lieu de consulter un médecin ORL, mais aussi un ostéopathe. Ensuite, un traitement pour améliorer la circulation est toujours conseillé comme le Ginkgo biloba (ou Tanakan : 2 comprimés matin et soir).

Deux plantes sont aussi indiquées :

  • Viscum album BMG 1D
  • Alnus glutinosa BMG 1D
    à raison de 30 gouttes de chaque avant les 3 repas dans un verre d’eau.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, réflexologie… 

 

.

Bronchite

 

En complément des traitements conventionnels, il faut penser à humidifier la chambre avec une bassine d’eau chaude dans laquelle auront été placées des huiles essentielles d’eucalyptus ou quelques gouttes d’Aromasol. 

  • En cas de bronchite chronique ou de dilatation des bronches, la relance des défenses immunitaires est indispensable (voir « Immunité ») pour éviter les surinfections.
    .
  • En cas de bronchite débutante, il est possible d’essayer :
    • Oligosol cuivre : 1 ampoule avant les trois repas.
    • Gouttes Aux Essences : 20 gouttes avant les trois repas.
      Mais si les symptômes ne s’améliorent dans les 24 à 48 heures ou s’ils s’aggravent, il est indispensable de consulter un médecin.
  • Contre la bronchite :
      • Eucalyptus Globulus TM
      • Marrabinum Vulgora TM
        à raison de 30 gouttes de chaque avant les trois repas dans un verre d’eau
  • En traitement de fond :
        • Psorinum 30 CH
        • Silicea 30 CH
          ->
          1 dose le dimanche en alternant les deux produits.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, huiles essentielles, acupuncture… 

 

.

Calcul biliaire ou rénal

Voir « Lithiase biliaire et rénale »

 

.

Calcul salivaire

Voir « Lithiase salivaire »

 

.

Chirurgie

 

  • Avant une intervention chirurgicale, prendre :
    • Gelsemium 9 CH : 3 granules matin et soir et 3 granules si anxiété.
    • Nux vomica 7 CH : 3 granules matin et soir pour préparer le foie à l’anesthésie.
  • Après une intervention chirurgicale, prendre :
    • Arnica montana 9vCH : 1 dose le soir au coucher pendant trois jours pour la résorption des hématomes. 
    • Staphysagria 7 CH : 3 granules matin et soir pour la cicatrisation.
    • Nux vomica 7 CH : 3 granules le midi pour nettoyer le foie après l’anesthésie. 
    • Voir aussi « Anesthésie ». 

 

Choc émotionnel

 

Après un choc émotionnel prendre :

  • Ignatia 30 CH : 1 dose matin et soir pendant deux ou trois jours selon les besoins.
  • Ignatia 9 CH : 3 granules si émotivité durant la journée (autant de fois que nécessaire).

Une autre possibilité consiste à prendre du Rescue, le remède d’urgence en fleurs de Bach à raison de 2 gouttes à verser directement dans la bouche (sous la langue) quand nécessaire. 

.

En complément, selon la nature du choc Il convient d’ajouter :

  • si mauvaise nouvelle : Natrum Muriaticum 9 CH.
  • si vexation ou contrariété : Staphysagria 9 CH 
  • si jalousie : Lachesis 9 CH. 
  • si deuil : Phosphoricum acidum 9 CH
  • si colère : Colocynthis 9 CH
    ->
    Prendre une dose du remède correspondant matin et soir pendant 2 ou 3 jours.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, acupuncture… 

 

Bienfaits sophrologie

Pratique de la sophrologie

 

Colite spasmodique (côlon irritable)

 

La colite spasmodique est causée par différents éléments qui irritent l’intestin, notamment la mauvaise alimentation, le stress et les médicaments – surtout les antibiotiques et les anti-inflammatoires – qui détruisent la flore intestinale. 

Le traitement consiste à :

  • Suivre une alimentation équilibrée et non irritante pour l’intestin. Il conviendra en particulier d’éviter les épices, les excitants, l’alcool, les graisses cuites, les laitages et les boissons gazeuses. 
  • Combattre le stress (voir « Anxiété »)
  • Reconstituer la flore intestinale à l’aide de probiotiques et éventuellement de prébiotiques pendant plusieurs mois. Attention à ce que ces probiotiques soient fortement dosés (plusieurs milliards de germes) en une prise unique le matin à jeun. 
  • Prendre un verre d’eau argileuse le soir au coucher afin de panser la muqueuse intestinale : mettre une cuillère à café d’argile verte à reposer dans un verre d’eau pendant une heure, puis boire l’eau (sans l’argile). 
  • Les oligoéléments peuvent aider :
    • Oligosol Manganèse-Cuivre
    • Oligosol Manganèse-Cobalt
    • Oligosol Magnésium
      à raison de 1 ampoule le matin à jeun en alternant les trois produits (arrêt le dimanche).

Si les troubles persistent malgré ce traitement (qui est à poursuivre pendant plusieurs mois), il faudra rechercher d’autres facteurs associés comme une infection intestinale, une intolérance alimentaire, etc. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, méditation, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, réflexologie, sophrologie, yoga… 

 

.

Conjonctivite

 

  • Si conjonctivite allergique : voir « Allergie »
  • Si conjonctivite infectieuse : voir « Immunité » et « Infection » 
  • Quoi qu’il en soit, dans tous les cas, prendre :
    • Euphrasia officinalis 5 CH à raison de 3 granules avant les trois repas et 3 granules si besoin autant de fois que nécessaire. 
    • Lavage des yeux avec de l’eau de bleuet deux à trois fois par jour. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture… 

 

.

Constipation

 

Quelques règles sont indispensables à suivre en cas de constipation :   

  • Aller à la selle à heure régulière (même si l’envie n’est pas présente), en y demeurant le temps nécessaire.
  • Boire un litre et demi à deux litres d’eau au cours de la journée, voire davantage s’il fait chaud et selon les activités physiques. 
  • Boire un verre d’eau fraîche le matin à jeun, pour déclencher un réflexe d’élimination.
  • Faire de la gymnastique pour développer sa sangle abdominale. 
  • Pratiquer la relaxation afin de lutter contre le stress.
  • Les aliments utiles pour vaincre la constipation, sont ceux qui sont riches en fibres comme les fruits, les végétaux, les crudités, la salade, les légumes verts, le pain complet, les céréales sans oublier les fameux pruneaux.
  • Utiliser dans son alimentation de l’huile d’olive, de tournesol, de noix, de sésame ou de carthame de première pression à froid. Consommer ces huiles avec les crudités mais également sur les aliments chauds prêts à être servis. 

.

Au niveau des remèdes :

  • Une prise de probiotiques tous les matins à jeun.
    .
  • Une préparation de plantes :
    • frêne 
    • mauve                   aâ nébulisât 300 mg 
    • casse
      ->
      à raison de 2 gélules une ou deux fois par jour.
      -> Mais attention, cette préparation ne doit avoir qu’un usage ponctuel de quelques jours et en aucun cas une utilisation continue.
  • Des graines de lin en infusion à raison de 10 gr par litre à raison d’une à deux tasses par jour.
    .
  • Le massage du point d’acupuncture Gros Intestin 4 (GI 4) situé entre les 1er et 2ème métacarpiens des mains. Ce point est situé au sommet de la masse de chair qui se forme lorsque l’on rapproche le pouce de l’index. Pour stimuler ce point, il suffit de se tourner les pouces (au sens vrai). 

Le chlorure de magnésium est aussi un puissant laxatif : 1 sachet de 5 gr dans une bouteille d’un litre ½ d’eau de source à boire dans la journée… pour un usage ponctuel parce qu’il est irritant pour l’intestin. 

Enfin, les suppositoires à la glycérine peuvent aider les exonérations difficiles chez les personnes âgées ou fatiguées. 

Sans oublier le traitement du stress et de l’anxiété. Car ceux-ci favorisent des spasmes bloquant le péristaltisme intestinal. 

Quoiqu’il en soit, toute constipation opiniâtre et persistante nécessite une consultation médicale afin d’en déterminer l’origine. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, méditation, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, huiles essentielles, yoga… 

 

.

Contractures musculaires

 

En cas de contractures musculaires, il convient en premier lieu de prendre du magnésium :

    • soit Oligosol de Magnésium : 1 ampoule matin et soir.
    • soit D-Stress : 2 comprimés matin et soir.

Il faudra penser aussi à une éventuelle chute de potassium, notamment chez les personnes prenant un diurétique. Une prise de sang permettra de la déterminer.
.

L’amélioration de la circulation sanguine peut s’avérer efficace :

    • soit Climaxol : 20 gouttes avant les 3 repas dans un peu d’eau.
    • soit Tanakan (ou Ginkgo biloba): 2 comprimés matin et soir.

Contre la contracture proprement-dite : 

    • Tilia tomentosa BGM 1D : 50 gouttes matin et soir dans un verre d’eau.
    • En homéopathie : Cimicifuga 4CH : 3 granules avant les trois repas.
      .

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture… 

 

.

Crampes

 

En cas de crampes, le traitement sera identique à celui des contractures musculaires : 

  • Prise de magnésium et éventuellement de potassium ainsi que de vitamines B que l’on trouve dans la levure de bière.
  • Amélioration de la circulation sanguine : Climaxol, Ginkgo biloba (ou Tanakan), voire aussi des plantes ou des remèdes phlébotoniques (voir « Jambes lourdes »).

Un traitement standard présente une bonne efficacité en cas de crampes :

  • Climaxol : 20 gouttes dans un verre d’eau avant les trois repas.
  • Cuprum metallicum 4CH : 3 granules matin et soir et 3 granules si crampe autant que besoin.
  • Causticum 15CH : 1 dose le dimanche. 

Notez qu’un savon de Marseille placé dans le fond du lit, est souverain pour éviter les crampes nocturnes… sans qu’il soit possible d’en déterminer la raison. 

 

.

Cystite

 

Le traitement des cystites (infections urinaires) nécessite souvent une antibiothérapie notamment pour éviter les pyélonéphrites (infections des reins). Cependant lorsque les symptômes sont peu importants ou débutants, des traitements naturels peuvent être tentés. Mais si les troubles persistent ou s’aggravent, une consultation médicale est indispensable. 

.

Quelques conseils en cas de cystite (infection urinaire) :

  • Boire 1,5 litre d’eau minimum par jour afin d’éliminer avec les urines les microbes présents dans la vessie.
  • Uriner régulièrement dès que l’envie arrive, en évitant de se retenir.
  • Faire attention de bien vider complètement sa vessie à chaque miction. 
  • Lutter contre la constipation qui favorise la cystite.
  • Pour les femmes (qui sont davantage sujettes aux cystites) : 
    • Après les selles ou après avoir uriné, il faut toujours s’essuyer d’avant en arrière.
    • Faire régulièrement sa toilette intime avec un savon neutre (et non antiseptique).
    • Éviter le port de pantalons trop serrés ou de sous-vêtements synthétiques qui favorisent la transpiration et donc la multiplication de germes.
    • Aller uriner après les rapports sexuels.

En cas de cystite débutante :

  • Prendre du Cranberry (canneberge) en jus ou en comprimés (posologie fabricant) qui limite la fixation de l’Escherichia Coli (le germe le plus souvent en cause) sur la muqueuse vésicale.
  • Prendre des huiles essentielles comme :
    • HE melaleuca alternifolia : 2 gouttes à appliquer sur la peau du ventre au niveau de la vessie trois fois par jour.
    • HE tea tree en association éventuellement. Même posologie. 
    • Une autre possibilité consiste à prendre des Gouttes Aux Essences (GAE) à raison de 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau. 
  • En homéopathie :
    • Fornica Rufa 4CH et Cantharis 4CH à raison de 3 granules de chaque, toutes les deux heures. Espacer les prises dès amélioration. 
    • Colibacillinum 15CH : 1 dose le matin pendant deux jours.
    • Silicea 30CH : 1 dose au coucher pendant deux jours. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie… 

 

.

Défenses immunitaires

Voir « Immunité » 

 

.

Dégénérescence Maculaire liée à l’âge (DMLA)

 

La DMLA débute par des troubles de la vue à type de déformations des lignes droites associées à une baisse de l’acuité visuelle. Ceux-ci peuvent passer inaperçus au début, si elles n’atteignent qu’un œil. Mais la maladie s’aggravant, une tache noire apparaît au centre de la zone de vision. Car la macula représente la partie centrale de la rétine. Elle permet la vision des détails et des couleurs. Quand la maladie est avancée la vision centrale disparaît, mais il persiste la vision latérale. Il n’y a donc pas de cécité totale. 

Il est indispensable de consulter un médecin ophtalmologue dès les premiers symptômes.

Il existe deux formes de DMLA :

  • la forme atrophique, la plus fréquente. 
  • la forme exsudative.

.

Le traitement naturel de la DMLA consiste :

  • en premier lieu à améliorer la circulation sanguine avec par exemple du Tanakan à raison de 2 comprimés matin et soir.
    .
  • une prise d’antioxydants à forte dose tous les jours. Il existe aujourd’hui de nombreux complexes associant : vitamine C, zinc, bêta-carotène, acide alpha-lipoïque, vitamine E, etc.
    .
  • en homéopathie :
    • Artère 4CH : 3 granules le matin.
    • Œil total 4CH : 3 granules le soir.
  • Une prise de myrtille quotidienne sous toutes ses formes : ampoules, comprimés, jus, confitures… De nombreux témoignages attestent l’intérêt de ce fruit contre la DMLA et les problèmes ophtalmiques en général.
    .
  • Signalons que le maïs, la tomate et la carotte contiennent des nutriments utiles pour la rétine et aussi pour sa protection. 

Autres thérapies possibles : bromélaïne, soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture… 

 

La bromelaine : extraits d'ananas

Les bienfaits extraordinaire de la bromelaine

 

Dent (problèmes dentaires)

 

  • Après une extraction dentaire
    • Arnica montana 4 CH 
    • Symphytum 4 CH
    • Hypericum 4 CH
      -> 3 granules de chaque avant les trois repas.
      -> diminuer les prises dès amélioration.
  • En cas de névralgies dentaires
    • Arnica 9 CH
    • Hypericum 9 CH
    • Chamomilla 9 CH
      -> 3 granules de chaque avant les trois repas.
      -> diminuer les prises dès amélioration.
  • En cas de poussées dentaires chez le nourrisson.
    • Belladonna 4 CH
    • Chamomilla 4 CH
      -> 3 granules de chaque avant les trois repas.
      ->  diminuer les prises dès amélioration.
      En cas de poussée dentaire, il est possible d’appliquer avec un doigt un peu de miel sur la gencive enflammée de l’enfant afin de le calmer.

 

Déprime

 

La déprime est généralement une réaction passagère suite à un choc émotionnel ou un état de fatigue qu’il conviendra de traiter. 

Dans ces situations, il est important de se détendre et de se changer les idées. Un sommeil de bonne qualité est indispensable ainsi qu’une alimentation légère et équilibrée. 

Quelques remèdes aideront à surmonter cette période délicate :
.

  • En premier lieu, prendre du magnésium  
    • soit Oligosol de Magnésium : 1 ampoule matin et soir.
    • soit D-Stress : 2 comprimés matin et soir.
  • Les oligoéléments sont une aide précieuse 
    • Oligosol Cuivre-or-argent : 1 dose le matin à jeun.
    • Oligosol Lithium : 2 ampoules le soir au coucher. 
  • Les plantes :
    • Le millepertuis est très efficace mais présente des associations médicamenteuses contre-indiquées qu’il est important de connaître avant de l’utiliser (posologie fabricant).
    • Le griffonia ou le 5 HTP (5 Hydroxy-Tryptophane) va permettre la remontée de la sérotonine, un neurotransmetteur souvent déficitaire en cas de déprime (posologie fabricant).
      .

Mais si la déprime persiste ou s’accentue, il est indispensable de consulter un médecin.

Autres thérapies possibles : méditation, soins énergétiques, méditation, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, réflexologie… 

 

.

Diabète (de type 2)

 

Il a été démontré que la perte d’un surpoids de quelques kilos et la reprise d’une activité physique, pouvaient retarder le début d’un diabète (de type 2) d’une dizaine d’années, ce qui toujours bon à prendre. Quelques remèdes complèteront cette prévention :

  • Les Oligoéléments :
    • Oligosol de manganèse
    • Granion de Chrome
    • Oligosol de zinc
      -> à raison d’une ampoule par jour en alternant les trois produits (arrêt le dimanche).
  • Les extraits de Foie et de Pancréas D3 trituration
    -> à raison d’une dosette midi et soir à mélanger dans les aliments.
    .
  • Les infusions de feuilles de myrtilles.
    ->
    Mettre les feuilles dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes.
    -> Filtrer et boire une ou deux tasses par jour.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, réflexologie… 

 

.

Digestion (problèmes de digestion)

 

Dans tous les cas, il convient de :

    • prendre une alimentation légère et peu abondante.
    • limiter les graisses cuites, les laitages, l’alcool, les pâtisseries…
    • manger lentement en mastiquant convenablement. 
    • manger dans le calme en discutant de sujets plaisants. 
    • boire beaucoup d’eau de source de préférence entre les repas. 
    • surveiller son transit intestinal.
    • pratiquer une activité physique quotidienne.
      .

Un remède homéopathique qui rend d’immenses services en cas de problème digestif, est Nux Vomica 7 CH. La posologie varie de 3 granules toutes les dix minutes en cas de problème aigu, à 3 granules avant les trois repas en cas de problème plus léger mais persistant.
.

Des plantes sont efficaces pour améliorer la digestion :

    • artichaut,
    • fumeterre,
    • radis noir,
    • romarin, 
    • menthe, 
    • chardon marie,
    • desmodium,
    • pissenlit …/…
      Ces plantes sont vendues en unitaire ou en association (gélules ou ampoules). Posologie fabricant.
      .

Pour réaliser un drainage hépatobiliaire, prendre la préparation :

    • Taraxacum D3
    • Cynara D3     
    • Chelidonium D3
    • Rosmarinus officinalis D3
      ->  à raison de 30 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau de source.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, réflexologie, méditation… 

 

.

Dilatation des bronches (DDB)

Voir « Bronchite ».

 

.

Douleurs ostéo-articulaires

 

En cas de douleurs ostéo-articulaires persistantes, il convient de se détendre et de se distraire : les films humoristiques peuvent aider, tout comme de bonnes infusions de tilleul ou de camomille.

Par ailleurs, une prise de magnésium (D-Stress) contribue à soulager la douleur, tout comme des applications d’argile verte pendant un quart d’heure, une ou deux fois par jour. A défaut d’argile, des applications de silicium organique sont aussi efficaces, voire simplement des applications chaudes ou froides (selon les cas). 

Quelques remèdes agissent sur l’inflammation et la douleur :

  • Les oligoéléments :
    • Granion or : 1 ampoule le matin avant le repas.
    • Granion cuivre : 1 ampoule midi et soir avant le repas.
  • Les plantes (au choix) :
    • Ribes nigrum BGM 1D : 50 gouttes matin et soir dans un verre d’eau avant les repas.
    • Harpagophytum nébulisât 250 mg : 2 gélules deux à trois par jour.
    • Bromélaïne : 2 gélules 500 mg matin, après-midi et au coucher entre les repas (concentrées à 3.000 UDG/gr)

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, sophrologie, méditation, yoga, certaines huiles essentielles… 

Signalons que la douleur est un avertisseur indiquant que nous allons trop loin dans nos activités physiques. C’est pourquoi vouloir la supprimer, peut être péjoratif. Car le signal d’alerte ayant disparu, nous risquons de continuer nos activités au-delà du raisonnable et ainsi d’aggraver le problème. 

 

.

Duodénite

Voir « Gastrite » 

 

.

Dyskinésie biliaire

 

Voir « Digestion » 

Les conseils du chapitre « Digestion » sont indispensables, comme ceux du chapitre « Anxiété ». Car la malbouffe et le stress sont les principaux éléments qui perturbent le fonctionnement de la vésicule biliaire. 

La plante fumeterre est une des plus efficace sur la vésicule biliaire. Elle permet sa vidange. Elle se retrouve aussi dans le remède Oddibil à raison de 1 à 2 comprimés avant les trois repas. 

 

.

Eczéma

 

Voir « Allergie » pour le traitement de base, ainsi que « Anxiété », auquel s’ajouteront :

  • Pour les eczémas secs :
    • Graphites 5 CH
    • Mezereum 5 CH
      -> à raison de 3 granules matin et soir des deux produits.
    • Cedrus libani BMG 1D : 50 gouttes une à deux fois par jour dans un verre d’eau.
    • Applications de pâte à l’eau ou de Calendula pommade
  • Pour les eczémas suintants :
    • Sulfur 5 CH si les démangeaisons sont améliorées par le froid.
    • Arsenicum Album 5 CH si les démangeaisons sont améliorées par le chaud.
      ->  à raison de 3 granules matin et soir du produit choisi.
    • Ulmus campestris BMG 1D : 50 gouttes une à deux fois par jour dans un verre d’eau.
    • Applications de la préparation suivante : faire bouillir 100 gr de racines de guimauve dans un litre d’eau de source pendant dix minutes, filtrer, laisser refroidir et appliquer le liquide avec une compresse sur l’eczéma. 
  • Dans tous les cas :
    • Ribes nigrum BMG 1D 
    • Rosa canina BMG 1D
      ->  à raison de 30 gouttes de chaque avant les 3 repas dans un verre d’eau.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, fleurs de Bach, sophrologie, méditation… 

 

.

Egratignure – Ecorchure

 

Sur les égratignures et les écorchures, appliquer aussitôt 2 gouttes d’huile de millepertuis afin d’arrêter le saignement, soulager la douleur et accélérer la cicatrisation. 

 

.

Enrouement

 

Un enrouement peut avoir plusieurs origines. On peut distinguer un enrouement :

  • lors d’un effort de voix prolongé : Arnica montana 4 CH.
  • des chanteurs : Argentum nitricum 4 CH.
  • du lendemain, après avoir forcé sur sa voix : Rhus toxicodendron 4 CH.
  • douloureux avec toux sèche : Spongia tosta 4 CH.
    ->
    à raison de 2 granules du produit sélectionné toutes les deux heures.
    -> espacer les prises dès amélioration.
    .

Pour les enrouements secondaires à une laryngite (infectieuse) :

  • Oscillococcinum : 1 dose matin et soir pendant deux jours. 
  • Arum triphyllum composé : 20 gouttes ou 3 granules avant les trois repas dans un verre d’eau de source.
  • Oligosol cuivre : 1 ampoule matin et soir avant les trois repas.
  • Gouttes aux essences (GAE) : 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau. 
  • Pulvérisations d’Oligosol manganèse-cuivre dans la gorge plusieurs fois par jour. 

 

.

Entorse

 

Les entorses graves nécessitent des immobilisations, voire des interventions chirurgicales. En dehors de ces situations extrêmes, il est possible de proposer :

  • la préparation homéopathique :
    • Arnica 4 CH
    • Hypericum 4 CH
    • Ruta Graveolens 4 CH
      -> à raison de 3 granules avant les trois repas des trois produits.
  • en applications, mettre matin et soir 
    • de l’argile verte.
    • une feuille de choux qui aura été écrasée légèrement sous un rouleau à pâtisserie pour en faire sortir le jus. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, ostéopathie…

 

.

Fatigue

Voir « Asthénie »

 

.

Foie encrassé

 

Voir « Digestion »

Signalons que les plantes : Chardon-Marie et Desmodium, sont très efficaces pour nettoyer le foie (posologie fabricant). 

 

.

Fracture

 

  • Pour favoriser le cal osseux :
    • Arnica 4 CH
    • Calcarea phosphorica 4 CH
    • Symphytum 4 CH
      -> à raison de 3 granules deux à trois fois par jour des trois produits.
  • Pour la minéralisation (au choix) :
    • Prêle
    • Ortie piquante
      ->  nébulisât 250 mg : 2 gélules matin et soir.
  • En cas de retard dans la minéralisation, de mauvais cal ou d’algodystrophie
    • Silicea 9 CH
    • Natrum mur 9 CH
      ->  à raison de 10 granules le soir au coucher en alternant les deux produits.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, Ho’oponopono nouveau, acupuncture … 

 

.

Gastrite

 

Un examen médical est toujours nécessaire afin de s’assurer de l’absence d’ulcère. De plus, un germe, l’helicobacter pylori, est souvent responsable des gastrites et des ulcères. Il nécessite un traitement antibiotique particulier afin d’être éradiqué.

En cas de gastrite, un régime alimentaire est toujours indispensable. Il consiste à supprimer essentiellement les épices, la moutarde, le poivre, le vinaigre, l’alcool… La lutte contre le stress est également déterminante. 

Au niveau des traitements, il est possible de conseiller :

  • Nux vomica 5 CH : 3 granules avant les repas et 3 granules si brûlure gastrique autant de fois que besoin.
  • Muqueuse gastrique 4 CH : 3 granules matin et soir.
  • Le jus de pommes de terre permet un bon soulagement : ½ verre de jus de pomme de terre avant les repas. 
  • Un traitement à base de probiotiques.
  • La consommation d’eau argileuse peut aussi être indiquée entre les repas.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, Ho’oponopono nouveau, acupuncture, fleurs de Bach, sophrologie, méditation… 

 

.

Gorge

Voir « Mal de gorge »

 

.

Hématome

 

Afin de résorber rapidement un ou plusieurs hématomes prendre :

  • Arnica montana 4 CH : 3 granules avant les trois repas.
  • China 4 CH : 3 granules avant les trois repas.
  • Arnica montana 15 CH : 1 dose au coucher pendant trois jours.
  • HE Helichysum italicum : 2 gouttes sur l’hématome deux ou trois fois par jour.

 

.

Hémorroïdes externes

 

Quelques conseils de bon sens :

  • Lutte contre la constipation.
  • Éviter la sédentarité,
  • Suppression des excitants : café, alcools, épices, moutardes…

Des remèdes :

  • Aesculus composé (à défaut climaxol) : 20 gouttes avant les 3 repas dans un verre d’eau. 
  • Veine 4 CH : 3 granules matin et soir.
  • Localement appliquer de l’huile essentielle de Myrte mélangée avec un peu d’huile d’amande douce. 

Un petit truc : mettre 10 ampoules de Cyclo 3 fort (phlébotonique vendu en pharmacie) dans une bouteille d’eau de source qui sera bue dans la journée. Éventuellement ce protocole peut être renouvelé le lendemain si le résultat n’a pas été complet.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, auriculothérapie… 

 

.

Herpès

 

L’herpès est une éruption cutanée récidivante causée par un virus : l’Epstein Barr Virus (EBV).

Un traitement de fond suivi pendant trois mois minimum, permet d’espacer voire d’arrêter les récidives. Il consiste en :
.

  • Oligoéléments :
    • Oligosol cuivre-or-argent
    • Oligosol Manganèse-cuivre
    • Oligosol Manganèse
      -> à raison de 1 dose ou 1 ampoule le matin à jeun en alternant les trois produits (arrêt le dimanche).
  • Homéopathie :
    • Rhus toxicodendron 4 CH 3 granules matin et midi.
    • Préparation :
        • Echinacea D1
        • Taraxacum D1           
        • Chelidonium D1
          -> à raison de 40 gouttes le soir dans un verre d’eau.
  • Le dimanche
    • Vaccinotoxinum 15 CH
    • Silicea 15 CH
      ->  à raison de 1 dose en alternant les deux produits.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, huiles essentielles, acupuncture… 

 

.

Hoquet

 

En cas de hoquet, il est conseillé de commencer par boire un grand verre d’eau. Et, s’il persiste prendre :

  • Dans tous les cas : Cuprum metallicum 4 CH à raison de 3 granules toutes les dix minutes jusqu’à cessation du hoquet.
  • Si le hoquet fait suite à un excès alimentaire, ajouter : Nux vomica 5 CH, même posologie.
  • Si le hoquet survient chez le nouveau-né après la tétée, ajouter : Teucrium marum 5 CH, même posologie. 

 

.

Immunité – Relance de l’immunité

 

La digestion et le foie en particulier sont très importants dans l’immunité. C’est pourquoi en période d’infection, il convient de limiter, voire de supprimer de son alimentation : les sucreries, les laitages (surtout d’origine bovine) et les graisses cuites. 

La flore intestinale a aussi un rôle important dans l’immunité. En cas de problème de ce côté-là, ne pas hésiter à faire des cures de deux à trois mois avec des probiotiques.

Pour relancer les défenses immunitaires, plusieurs remèdes pris individuellement ou en association sont efficaces :

  • Oligosol cuivre-or-argent : 1 dose le matin
    La fréquence des prises dépendra de l’urgence de la situation. Elle varie d’une prise par jour à une prise deux à trois fois par semaine.
  • Thymuline 9 CH : 3 granules le matin à jeun.
    à laquelle peut être ajoutée : Thymuline 15CH : 1 dose le dimanche.
  • Echinacea purpurea TM : 50 gouttes le soir dans un verre d’eau.

Pour ceux qui préfèrent, il est possible de prendre un champignon japonais efficace sur l’immunité, le Maïtaké (posologie fabricant). 

Ces remèdes sont indiqués pour la prévention des infections hivernales. Ils sont à commencer en octobre pour être suivis pendant deux ou trois mois. Mais ils peuvent aussi aider à prévenir d’autres infections comme les infections urinaires récidivantes, les bronchites ou les sinusites chroniques. 

Le thymus est une glande située derrière la partie haute du sternum. Il intervient de manière active dans l’immunité. Pour le stimuler, il suffit de tapoter sur la partie haute du sternum plusieurs fois par jour. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, auriculothérapie… 

 

.

Impatiences dans les jambes

 

Voir « Crampes » 

Les impatiences dans les jambes correspondent au besoin impérieux de bouger les jambes. Ce phénomène est généralement passager et survient surtout la nuit. Il est très lié aux problèmes veineux qu’il convient de traiter (voir « Jambes lourdes »). Il ne faut pas le confondre avec le syndrome des jambes sans repos, qui est d’origine neurologique. 

En complément des traitements indiqués pour les « Crampes » et les « Jambes lourdes », un remède est souverain dans les impatiences dans les jambes. Il s’agit de Zincum metallicum 5CH : 3 granules matin et soir et 3 granules si impatiences autant de fois que nécessaire.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, sophrologie, réflexologie… 

 

.

Inappétence

Voire « Anorexie » 

 

.

Incontinence urinaire

 

L’incontinence urinaire n’est pas toujours simple à soigner. Des séances de kinésithérapie sont généralement indiquées, mais elles n’ont qu’une efficacité relative. 

Un petit protocole d’organothérapie est intéressant dans certaines situations :

  • Vessie
  • Col vessie            aâ 4 CH
  • Muscle lisse
    -> à raison de 3 granules tous les matins ou mieux un suppositoire au coucher trois fois par semaine.

En complément, deux remèdes homéopathiques donnent d’excellents résultats :

  • Causticum 9 CH : 3 granules le matin.
  • Baryta carbonica 9 CH : 3 granules le soir. 

.

Les bains dérivatifs constituent une technique qui a rendu d’immenses services à de nombreuses femmes, notamment après les accouchements ou après la ménopause. Ils consistent à placer au niveau du périnée (dans l’entre jambes) une application froide pendant 30 à 60 minutes tous les jours. 

Pour obtenir cet effet, il est possible de faire couler un jet d’eau froide sur le périnée ou de mettre un gan de toilette imbibé d’eau froide. Mais le plus simple est d’utiliser une poche de gel vendue en pharmacie contre les entorses : 

  • la mettre au congélateur pendant quelques heures. 
  • l’envelopper dans un linge 
  • la placer dans le fond du slip comme un protège-slip. 
  • la garder tant qu’elle est froide, soit pendant deux ou trois heures. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, sophrologie, réflexologie, yoga, méditation… 

 

.

Infection

 

Voir « Immunité »

Il est bien sûr nécessaire de connaître l’origine de toute infection : grippe ? bronchite ? otite ? cystite ? panaris ? Aussi une consultation médicale est-elle indispensable. Mais dans le tout-début des troubles, des conseils et des remèdes naturels peuvent faire avorter le développement d’une infection. Plus ceux-ci seront pris précocement, plus ils seront efficaces. 

Dès les premiers signes d’une infection, il convient d’arrêter complètement les sucreries, les laitages bovins et les graisses cuites afin de soulager la digestion et d’aider les défenses immunitaires.

De même, il est conseillé de conserver la fièvre si elle demeure raisonnable (moins de 39° C chez un adulte). Car une température au-dessus de 38° agresse les germes et stimule les défenses immunitaires. Il convient donc d’éviter le paracétamol et autre produit contre la fièvre, si la température est supportable. Ces valeurs correspondent aux adultes, pour les petits enfants, il convient d’être davantage vigilant même pour des températures plus basses.
.

En ce qui concerne les remèdes :

  • Oscilloccinum : 1 dose matin et soir pendant 48 heures.
  • Oligosol de cuivre : 1 ampoule matin et soir avant les repas. 
  • Ensuite plusieurs remèdes sont remarquables (au choix) : 
    • Gouttes aux essences (GAE) : 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau.
    • Extraits de pépins de pamplemousse (EPP) : posologie fabricant. 
    • Argent colloïdal : posologie fabricant.
    • Chlorure de magnésium : posologie fabricant. 

Rappelons que la vitamine C (acérola, cynorrhodon) naturelle est toujours indiquée en cas d’infection.

En l’absence d’amélioration dans les 24 à 48 heures ou en présence d’une aggravation, une consultation médicale s’impose rapidement. 

Autres thérapies possibles : huiles essentielles, soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture… 

 

.

Infection urinaire

Voir « Cystite » 

 

.

Insomnie

 

Pour lutter contre l’insomnie, il convient d’avoir une bonne activité physique durant la journée et de se coucher à heure fixe après avoir regardé des films distrayants ou lu des livres amusants. Une prise de magnésium peut aussi être intéressantes dans cette situation.

Il est souhaitable aussi de traiter le stress et la nervosité. Voir « Anxiété ».
.

Un petit protocole rend bien service :

  • Oligosol Lithium : 1 ampoule avant le diner du soir et 1 autre, trente minutes avant le coucher.
    .
  • Prendre au choix :
    • Valériane nébulisât 250 mg : 2 gélules au diner et 2 gélules trente minutes avant le coucher.
    • HE Lavande : 2 gouttes à appliquer sur le poignet au diner du soir et 2 gouttes trente minutes avant le coucher. 
  • Sédatif PC : 3 granules si réveil nocturne avec difficulté pour se rendormir. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, sophrologie, méditation, yoga, fleurs de Bach, Ho’oponopono nouveau… 

 

.

Intestin irritable

Voir « Colite ».

 

.

Jambes lourdes

 

Les jambes lourdes proviennent d’une fragilité des parois veineuses responsable d’une dilatation dans un premier temps, puis de rupture des fibres élastiques dans une deuxième temps, générant des varicosités, voire des varices. 

Les causes sont multiples : l’âge (surtout), l’hérédité, les grossesses, les problèmes hormonaux, la sédentarité, le surpoids, la chaleur, les compressions, le tabagisme, l’alcool, la constipation…

Il s’agit donc d’une maladie, qui lorsqu’elle débute nécessite un traitement durant toute sa vie pour éviter ou au moins pour limiter l’évolution variqueuse. C’est pourquoi, il est indispensable de commencer à traiter l’insuffisance veineuse le plus précocement possible afin d’obtenir le meilleur résultat.
.

En cas d’insuffisance veineuse, il convient d’éviter :

  • les bains chauds,  la  pratique  des saunas et des hammams, les expositions prolongées au soleil, le chauffage par le sol, le chauffage dirigé sur les jambes en voiture, les épilations  à  la cire  chaude parce que la  chaleur  dilate  les veines.
  • les positions debout ou assises prolongées et le piétinement  pour limiter la stagnation du sang.
  • de porter des gaines, des vêtements  trop serrés, des chaussettes à élastique de maintien trop fort, des  bottes  qui  enserrent  le haut du mollet afin de ne pas bloquer la circulation.
  • Les sports comme le tennis, le squash, l’équitation, le saut, l’athlétisme, la musculation statique en position debout, l’aviron, le handball, le basket-ball, le volley-ball et les claquettes parce que ces sports   provoquent des variations de pressions néfastes pour les parois veineuses.
    .

Quelques mesures permettent de soulager les jambes lourdes :

  • Faire de l’exercice : marche, natation, vélo, gymnastique…
  • Passer une douche d’eau froide sur les jambes.
  • S’allonger en surélevant les jambes sur un coussin ou en prenant appui contre un mur.
  • Dans cette dernière position, se masser les jambes en partant des pieds en remontant vers le bassin.
    .

Des plantes sont efficaces (au choix) :

  • Hamamelis,
  • Fragon,
  • Marron d’Inde,
  • Vigne rouge,
  • Ginkgo biloba,
  • Mélilot,
    ->  La plante choisie sera prise en nébulisât 250 mg à raison de 2 gélules matin et soir.
    .
    Il est possible de prendre l’association  suivante :
    – Hamamelis virginiana  
    Ribes nigrum                                aâ TM
    – Gingko biloba              
    – Ruscus  aculeatus       
    .                -> à raison de 50 gouttes matin et soir dans verre d’eau avant les repas.
    .
    Chaque plante a une action particulière sur l’insuffisance veineuse, il ne faut donc pas hésiter à changer de plante, si le résultat obtenu est insuffisant.

A défaut de plantes, il existe de nombreux phlébotoniques vendus en pharmacie : Cyclo 3 fort, Daflon, Endotelon, Ginkor fort, Esbériven, etc. qui sont réalisés à partir d’extraits de plantes.
.

Les huiles essentielles sont également intéressantes comme

  • le cèdre de Virginie
  • le lavandin abrial
  • le cyprès
  • le ravintsara
    ->  à raison de 2 gouttes de la HE choisie mélangée à de l’huile végétale appliquées en massages sur les jambes, une ou deux fois par jour.
    -> Il est possible d’associer plusieurs HE.
    .

En homéopathie, il existe le Climaxol et l’Hamamelis composé (au choix). Leur posologie est de 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau.
.

Des nutriments sont également intéressants pour tonifier les parois veineuses : vitamine C, zinc, germanium organique, cobalt, magnésium, acides gras polyinsaturés oméga 3… et les antioxydants d’une manière générale.
.

Les scléroses, les interventions chirurgicales et le port de bas de contention sont réservés aux situations avancées.
.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie, ostéopathie, fleurs de Bach, Ho’oponopono Nouveau… 

 

.

Laryngite

Voir « Enrouement ».

 

.

Lithiase biliaire et rénale

 

Une plante, la bugrane, permet d’éliminer les calculs (lithiases) de la vésicule biliaire et des voies urinaires (reins, uretère, vessie). 

  • Faire une décoction – infusion, en mettant 30 grammes de la plante bugrane (racines) dans un litre d’eau à chauffer jusqu’à ce que l’eau frémisse pendant quelques minutes. 
  • Éteindre le feu, recouvrir et laisser infuser pendant une dizaine de minutes.
  • Filtrer le liquide obtenu avant de le boire à raison d’un demi verre tous les jours à jeun pendant 10 jours par mois. 

Ce traitement sera renouvelé tous les mois jusqu’à la disparition des calculs. 

Cette posologie a été augmentée par certains patients – jusqu’à un litre par jour pendant un ou deux jours – afin d’éliminer plus rapidement leur calcul et éviter ainsi une intervention chirurgicale. Ces posologies sont importantes et sortent de la norme. C’est à chacun de prendre ses responsabilités.

Notez que la bugrane – comme toutes les plantes – peut présenter des effets indésirables notamment en cas de doses importantes ou d’utilisation prolongée. Attention aussi, quand le calcul commence à diminuer de taille, il est davantage susceptible de s’éliminer par les voies naturelles et donc de provoquer des crises de coliques hépatiques ou néphrétiques. 

Prudence dans ces moments-là. Il convient d’en parler avec son médecin pour savoir s’il faut arrêter le traitement ou le poursuivre en prenant un antispasmodique comme le Spasfon, pour favoriser l’élimination du calcul.

 

.

Lithiase salivaire

 

La lithiase (calcul) salivaire empêche l’évacuation de la salive au niveau d’une glande salivaire induisant alors la formation d’un kyste.

Une prise de Jaborandi TM à raison de 30 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau, favorise la salivation et donc l’évacuation du calcul.

En traitement de fond, prendre Chrysanthellum Americanum TM : 30 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau.

 

.

Lumbago

 

Le traitement consiste en :

  • Remèdes homéopathiques :
    • Arnica 4 CH
    • Hypericum 4 CH
      ->
      à raison de 3 granules de chaque, avant les trois repas.
  • Préparation :
    • Cartilage
    • Ligament
    • Meduloss                       aâ 4 CH
    • Disque et vertèbre lombaire   
    • Nerf sciatique
      -> à raison d’un suppositoire tous les soirs au coucher ou un soir sur deux selon l’intensité de la douleur.
  • Harpagophytum TM : 50 gouttes deux à trois fois par jour avant les repas selon l’intensité des douleurs.
    à défaut d’Harpagophytum, prendre du Ribes nigrum ou de la Bromélaïne (voir « Douleur »).
    .
  • Tilia tomentosa BMG 1D : 50 gouttes au coucher pour réaliser une détente musculaire et un meilleur sommeil.
    .
  • Silicium organique en applications locales au niveau de la région lombaire. 

Autres thérapies possibles : bromélaïne, soins énergétiques, ostéopathie, AORA, EFT, acupuncture, auriculothérapie, réflexologie… 

 

.

Lune

 

Beaucoup de personnes souffrent d’insomnie dans les jours précédant la pleine lune (lune blanche) ou le changement de lune (lune noire). Des remèdes homéopathiques sont efficaces dans ces situations.

  • Si insomnie avant la lune noire : Silicea 9 CH
    .             5 granules au coucher durant les cinq jours précédant la lune noire.
  • Si insomnie avant la lune blanche : Calcarea carbonica 9 CH
    .             5 granules au coucher durant les cinq jours précédant la lune blanche.
  • Si insomnie avant la lune blanche et la lune noire : Crocus 9 CH
    .             5 granules au coucher durant les cinq jours précédant les lunes, noire et blanche.

 

.

Mal de gorge

 

Pour les maux de gorge sans cause apparente, prendre la préparation suivante :

Préparation :

  • Hamamelis   
  • Belladonna
  • Aesculus          aâ  TM
  • Passiflora  
    Drosera  
             ->  A raison de 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau de source.

 

.

Mal des transports

 

Deux solutions sont intéressantes (au choix) :
.

  • Cocculine (remède homéopathique) à prendre :
    • 1 dose la veille du départ au coucher, 
    • 1 dose le matin du départ.
    • 1 dose au moment du départ
    • 2 comprimés à sucer pendant le transport si besoin et autant de fois que besoin.
  • Persil
    • Mettre du persil (frais ou séché) attaché à une ficelle autour du cou et le respirer de temps en temps durant le transport. 

 

Nervosité

Voir « Anxiété »

 

.

Névralgie du Trijumeau

Voir « Algie faciale ». 

 

.

Névralgie faciale

Voir « Algie faciale ».

 

.

Orage

 

En cas de peur de l’orage, prendre Phosphorus 9 CH à raison de 5 granules lorsque l’orage s’annonce et 5 granules si survient une anxiété pendant l’orage (autant de fois que nécessaire).

 

.

Otite

 

Voir « Infection »

Une consultation médicale est toujours indispensable afin de traiter rapidement l’otite et éviter le percement du tympan par l’infection.

En cas d’otite menaçante, prendre les remèdes indiqués dans « Infection » 

Auxquels peuvent être ajoutés :

  • Arsenicum album 5 CH
  • Aviaire 5 CH
  • Ferrum phosphoricum 5 CH
    -> à raison de 3 granules de chacun des trois produits avant les trois repas.

Une demi rondelle d’oignon peut aussi être appliquée derrière l’oreille. A garder pendant quelques heures. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, huiles essentielles, ostéopathie, acupuncture, auriculothérapie… 

 

.

Panaris

 

Voir « Abcès »

Un panaris bénéficie d’un traitement identique à celui d’un abcès, associé à des bains du doigt dans du Dakin deux ou trois fois par jour.

Une antibiothérapie doit être prescrite s’il n’y a pas d’amélioration, voire s’il y a une aggravation dans les 24 heures. 

 

.

Pelade

Voir « Alopécie » 

 

.

Perte de cheveux

Voir « Alopécie »

 

.

Phobie

 

Voir « Anxiété »

Signalons que la fleur de Bach : Mimulus est efficace contre les phobies. Le traitement doit être poursuivi pendant plusieurs mois, temps durant lequel la phobie diminue progressivement, puis disparait. La posologie à suivre est celle indiquée par le fabricant. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, fleurs de Bach, sophrologie, Ho’oponopono nouveau, méditation, acupuncture… 

 

.

Pieds chauds la nuit

 

Voir « Jambes lourdes »

Les pieds chauds se définissent par un besoin de sortir les pieds hors du lit durant la nuit. Ils sont généralement la conséquence d’une insuffisance veineuse, qu’il convient de traiter (voir « Jambes lourdes »). 

Deux remèdes peuvent être indiqués selon les symptômes présentés :

  • Sulfur 4 CH : 3 granules au coucher si besoin de sortir ses pieds du lit et de les laisser dehors.
  • Fluoricum acidum 4 CH : 3 granules au coucher, si besoin de sortir ses pieds du lit, puis de les rentrer (parce que froid au pieds), puis de les ressortir (parce que de nouveau chaud aux pieds)…  et cela de manière incessante au cours de la nuit. 

 

.

Prévention des infections (hivernales et autres)

 

Voir « immunité »

En complément des conseils donnés dans « Immunité », un protocole est efficace pour prévenir les infections hivernales. Il est à commencer en octobre pour être poursuivi pendant deux ou trois mois

  • Des oligoéléments
    • Oligosol cuivre-or-argent 
    • Oligosol manganèse-cuivre 
    • Oligosol soufre
      1 dose ou 1 ampoule le matin à jeun en alternant les trois produits (arrêt le dimanche).
  • Echinacea purpurea TM : 50 gouttes le soir dans un verre d’eau.
    .
  • Thymuline 15CH : 1 dose le dimanche. 

Une autre solution consiste à prendre du Maïtaké (posologie fabricant) pendant deux ou trois mois. 

 

.

Prostate (adénome)

 

L’adénome de la prostate se développe avec l’âge. Il est conseillé de commencer le plus tôt possible des cures de Pollen de deux ou trois mois, une ou deux fois par an selon l’âge de la personne et l’importance des symptômes.

Il est possible d’y associer :

  • Thuya occidentalis 9CH : 1 dose le dimanche.
    .
  • Préparation :
    • Vessie 4 CH
    • Col vessie 4 CH
    • Prostate 9 CH
      ->
      à raison de 3 granules le matin.
  • Sequoia gigantea BMG 1D : 50 gouttes le soir.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie, fleurs de Bach, Ho’oponopono nouveau, fleurs de Bach, méditation… 

 

.

Règles douloureuses

Voir « Syndrome prémenstruel » 

 

.

Rhinite infectieuse – Rhume

 

Voir « Infection »

Aux remèdes contre l’« Infection », il est possible d’en associer d’autres plus spécifiques du rhume comme :

  • Les plantes : 
    • Alnus glutinosa BMG 1 D
    • Ribes nigrum BMG 1 D
    • Carpinus betulus BMG 1 D
      -> à raison de 30 gouttes de chaque dans un verre d’eau avant les trois repas.
  • L’homéopathie :
    • Allium cepa 5 CH si écoulement nasal claire.
    • Mercurius solubilis 5 CH si écoulement nasal épais.
    • Sticta pulmonaria 5 CH si le nez est bouché.
      -> à raison de 3 granules du produit choisi toutes les deux heures.
  • Localement dans les narines :
    • Sérum physiologique contenant éventuellement des oligoéléments de cuivre ou d’argent. 
    • Oligosol Manganèse-Cuivre en pulvérisations nasales

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie… 

 

.

Rhinite allergique

 

Voir « Allergie »

Les traitements généraux de l’allergie sont toujours indiqués, auxquels s’ajoutent des remèdes plus spécifiques de la rhinite comme :

  • L’homéopathie :
    • Allium cepa 5 CH : si écoulement nasal clair.
    • Euphrasia 5 CH : si atteinte oculaire.
      -> à raison de 3 granules du produit choisi, avant les trois repas et 3 granules autant de fois que besoin.
  • Les plantes 
    • Rosa canina BMG 1 D
    • Glycyrrhiza glabia TM
      -> à raison de 30 gouttes des deux produits avant les trois repas dans un verre d’eau.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie, fleurs de Bach, Ho’oponopono nouveau… 

 

.

Salivation

 

  • Si excès de salivation et de bave, prendre :
    • Mercurius solubilis 5 CH 
    • Jaborandi 5 CH
      -> à raison de 3 granules de chaque, matin et soir et 3 granules autant de fois que besoin.
  • Si insuffisance de salivation : sécheresse de bouche prendre :
    • Jaborandi TM : 30 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau.

 

Sciatique

Voir « Lumbago » 

 

.

Sécheresse buccale

Voir « Salivation » 

 

.

Sécheresse cutanée

 

En cas de sécheresse cutanée, il est bien sûr conseillé de boire davantage, mais le problème vient généralement plutôt d’un manque d’acides gras au niveau de la peau.

Prendre des capsules d’huile de bourrache (posologie fabricant) pendant plusieurs mois.

 

.

Sécheresse vaginale

 

En dehors de troubles psychologiques (peur, appréhension, etc.) liés à la sexualité, la sécheresse vaginale provient généralement d’un déficit hormonal, raison pour laquelle elle se manifeste fréquemment à la ménopause.

Une prise d’huile d’onagre (posologie fabricant) en capsules est alors conseillée pendant plusieurs mois.

Des lubrifiants ou des ovules composés de produits naturels sont vendus en pharmacie. Ils sont à appliquer avant les rapports sexuels

 

.

Sinusite

 

Le traitement de l’infection est toujours nécessaire (voir « Infection » et « Rhinite infectieuse »). 

Mais le problème des sinusites provient surtout d’un mauvais écoulement des sécrétions présentes dans les cavités (sinus). C’est pourquoi une séance d’ostéopathie crânienne peut être intéressante afin de libérer les conduits évacuateurs. 

De plus, des inhalations avec quelques gouttes d’huiles essentielles (ou d’Aromasol) dans l’eau bouillante permettent de fluidifier les sécrétions présentes dans les sinus et de les évacuer. Ceci constitue une aide importante au traitement entrepris quel qu’il soit.  

 

.

Soleil (allergie au soleil)

 

Voir « Allergie »

Aux remèdes généraux indiqués pour les allergies, il est possible d’ajouter en cas de crise allergique liée à une exposition au soleil :

  • Apis mellifica 15 CH
  • Poumon histaminum 15 CH
    ->  à raison de 3 granules toutes les deux heures.
    ->  espacer les prises dès amélioration.
  • Sol 30 CH : 1 dose le dimanche.

 

.

Sommeil (troubles du sommeil)

Voir « Insomnie »

 

.

Stress

Voir « Anxiété ».

 

.

Syndrome prémenstruel

 

Beaucoup de femmes se plaignent de fatigue, de douleurs abdominales, de tensions mammaires, de fatigue et/ou d’irritabilité durant la période de leurs règles (menstruations) voire aussi les jours précédents. Les causes en sont nombreuses, mais la principale provient d’un déséquilibre hormonal. Ce syndrome est particulièrement fréquent (ou aggravé) durant les périodes de fatigue et de préménopause. 

Le traitement comporte :

  • Huile d’onagre en capsules (posologie fabricant) à commencer vers le 15e ou 20e jour du cycle jusqu’aux règles incluses, voire en continu durant tout le cycle. (Le 1er jour du cycle correspond au 1er jour des règles)
  • Magnésium : D-Stress à raison de 2 comprimés matin et soir durant la période critique.
  • Sabina 5 CH : 3 granules le matin.
  • Lachesis mutus 5 CH : 3 granules le soir.
  • Folliculinum 7 CH : 1 dose le 7e jour du cycle.
  • Progesteronum 7 CH : 1 dose le 21e jour du cycle.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, acupuncture, réflexologie, fleurs de Bach, sophrologie, yoga, AORA, méditation… 

 

.

Tics

 

Les tics sont liés ou du moins aggravés par les états de stress (voir « Anxiété ») qui sont donc à contrôler, mais aussi par les déficits en magnésium. Aussi convient-il de prendre en premier lieu (au choix) :

  • Oligosol Magnésium : 1 ampoule le matin.
  • Oligosol Lithium : 1 ampoule le soir.
    .

Ensuite, le traitement de fond comportera : 

  • Lobella complexe Lehning : 20 gouttes matin et soir.
  • Agaricus muscarius 5 CH : 3 granules le matin.
  • Lycopodium 5 CH : 3 granules le soir.
  • Le dimanche, prendre en alternance :
      • Mygale lasiodora 9 CH : 1 dose.
      • Thuya occidentalis 9 CH : 1 dose.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, méditation, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie, fleurs de Bach, Ho’oponopono nouveau, sophrologie, yoga… 

.

.

Toux

 

La toux est un réflexe utile pour éliminer les poussières, les allergènes et les sécrétions (notamment en période de bronchite) qui encombrent les bronches, la trachée et la gorge. Il est donc conseillé de la conserver tant qu’elle demeure supportable. Autrement, il est possible de la minimiser, voire de l’arrêter avec :

  • En cas de toux grasse (productive, émettrice de glaires) :
    • Ipeca 5 CH
    • Nux vomica 5 CH
    • Coccus cacti 5 CH
      ->
      3 granules de chaque avant les trois repas et 3 granules si toux gênante.
    • Sirop Stodal : 1 cuillère à café trois ou quatre fois par jour.
  • En cas de toux sèche (toux d’irritation)
    • Drosera 5 CH 
    • Spongia 5 CH
    • Hydrastis 5 CH
      ->  3 granules de chaque avant les trois repas et 3 granules si toux gênante.
    • Sirop Drosetux : 1 cuillère à café trois ou quatre fois par jour.
  • En cas de toux grasse le jour et sèche la nuit.
    • Pulsatilla 5 CH : 3 granules avant les trois repas et 3 granules si toux gênante.
    • Sirop Stodal : 1 cuillère à café trois ou quatre fois par jour.

Autres thérapies possibles : Soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie… 

 

.

Trac des examens

 

Voir « Anxiété » et « Choc émotionnel »

Un remède homéopathique est particulièrement indiqué contre le trac. Il s’agit du Gelsemium. Prendre :

  • Gelsemium 30 CH : 
    • 1 dose la veille au matin de l’examen.
    • 1 dose la veille au soir de l’examen.
    • 1 dose le matin de l’examen.
    • 1 dose une demi-heure avant l’examen. 
  • Gelsemium 9CH : 3 granules durant l’examen si anxiété, autant de fois que besoin. 

Le Rescue, le remède d’urgence en fleurs de Bach est également très efficace contre le trac, à raison de 2 gouttes à mettre directement sous la langue autant de fois que besoin. 

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, méditation, acupuncture, relaxation, réflexologie, fleurs de Bach, Ho’oponopono nouveau, sophrologie, yoga… 

.

.

Transpiration

 

La transpiration permet l’élimination des déchets et des toxines de notre organisme ainsi que la régulation de la température du corps. Il faut donc savoir la respecter et ne pas utiliser des produits antiperspirants ou déodorants qui bouchent les pores des glandes sudoripares pour empêcher la sueur de sortir à la surface de la peau.

La transpiration est naturellement augmentée en cas de fatigue, de stress et de chaleur.

Pour une transpiration excessive, prendre cette préparation :

    • HE Palmarosa 0,5 ml
    • HE Sauge Officinale  2,5 ml
    • HE Lavande vraie 1,5 ml
    • HE Géranium rosat 1,5 ml
    • Gel Acétylique 60 ml
      -> à raison de 2 applications par jour.

En cas de d’excès de sudation locale :

  • HE Salvia Clarea
  • HE Salvia officinale
    ->
    à raison de 2 applications locales par jour.

 

.

Traumatisme musculaire

 

En cas de traumatisme musculaire, deux remèdes homéopathiques sont rois :

  • Arnica Montana :
    • Après un traumatisme général comme un accident prendre :
      Arnica 15 CH à raison de 3 granules avant les 3 repas.
    • Après un traumatisme local comme une entorse
      Arnica 4 CH à raison de 3 granules avant les 3 repas.
    • Après un accouchement ou une intervention chirurgicale
      Arnica 9 CH à raison d’une dose au coucher pendant 3 jours.
    • Voir aussi « Hématome ».
  • Rhus Toxicodendron 5 CH pour les douleurs musculaires du lendemain, après un effort, un sport ou un choc.
    à raison de 3 granules avant les 3 repas et 3 granules si douleurs autant de fois que besoin.
    .
  • Une préparation générale rend bien des services en cas de douleurs musculaires : 
    • Arnica montana
    • Bellis perennis
    • Hypericum perforatum      aâ 4 CH
    • Ledum palustre
    • Rhus toxicodendron
    • Ruta gravéolens
      –> A raison 20 gouttes dans un verre d’eau à jeun, une à trois fois par jour, selon l’intensité des troubles.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie, fleurs de Bach, huiles essentielles… 

 

.

Ulcère gastrique et duodénal

Voir « Gastrite » 

 

.

Varices

Voir « Jambes lourdes » 

 

.

Veines (problème veineux)

Voir « Jambes lourdes » 

 

.

Verrues

 

Les verrues touchent environ 10 % de la population et se rencontrent surtout chez les enfants. Leur origine est virale : le papillomavirus. C’est pourquoi elles sont contagieuses et se disséminent sur le corps des personnes infectées.

Mais comme toujours, le terrain est tout et le germe n’est rien. Le traitement va donc consister à traiter le terrain afin de le changer pour que les verrues tombent d’elles-mêmes et ne reviennent plus. Il s’agit d’un traitement au long cours : environ trois ou quatre mois en moyenne. 

Il consiste en :

  • Une préparation homéopathique :
    • Staphysagria 
    • Antimonium crudum
    • Thuya occidentalis            aâ 4 CH
    • Dulcamara
    • Nitricum acidum
    • Silicea
      ->  à raison de 20 gouttes matin et soir avant les repas dans un verre d’eau.
      ->  à défaut, prendre : Thuya complexe n°37 de Lehning (même posologie)
  • Le dimanche prendre en alternance 1 dose de : 
    • Thuya 9CH 
    • Medorrhinum 9CH
  • Si besoin, il est possible d’ajouter :
    • du magnésium : D-Stress® : 2 comprimés matin et soir pendant 1 mois. Car le magnésium est souvent carencé en cas de verrues.
    • des Oligosol de Cuivre-or-argent : 1 dose x 3 fois par semaine, pour lutter contre l’infection virale.
  • Localement, sur les verrues, il est possible d’appliquer tous les jours (au choix) :
    • Thuya TM. 
    • Chélidoine. 
    • Une préparation caustique :
      • Acide salicylique 1,5g.
      • Acide lactique 1,5g
      • Collodion élastique 10g
        ->  Il convient de protéger la peau saine autour de la verrue avec un vernis à ongle.
        ->  Une application tous les soirs.
    • Des dispositifs utilisant le froid sont aussi disponibles en pharmacie. Ils agissent sur les verrues, mais non sur le virus et le terrain.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, acupuncture… 

 

.

Vésicule biliaire

Voie « Digestion » 

 

.

Vertiges

 

Les vertiges ont des causes multiples (vasculaire, arthrosique, auriculaire, toxique, etc.) qu’il convient de déterminer par une consultation médicale. Les remèdes naturels aident à soulager le problème avec un petit protocole constitué de :

  • Oligoéléments :
    • Oligosol cuivre-or-argent
    • Oligosol manganèse-cobalt
      1 dose ou 1 ampoule le matin à jeun  en alternant les deux produits.
  • Plante :
    • Viscum album BGM 1D : 50 gouttes le soir dans un verre d’eau avant le repas.
  • Préparation homéopathique :
    • Conium
    • Causticum
    • Rhus Toxicodendron           aâ 4 CH
    • Bryonia
    • Cocculus
    • Nux vomica
      –> à raison de 3 granules matin et soir avant les repas et 3 granules si vertiges, autant de fois que besoin.

Autres thérapies possibles : soins énergétiques, AORA, EFT, acupuncture, réflexologie, méditation, sophrologie, ostéopathie… 

 

Luc Bodin

www.luc-bodin.com

 

 

En découvrir plus

Le Code du
Divin

Formation : Restez jeune
et en santé

Le taux vibratoire
de la Terre

Livre : La révolution
de l'amour

Formation : Soin
énergétique en ligne

Le livret gratuit : Le
manuel de survie

Roman :
Projet Humana

Devenez le meilleur
de vous-même

Livre : Ho'oponopono
nouveau

EnglishFrançaisDeutschItaliano日本語PolskiPortuguêsРусскийEspañol