Accueil » Problème de santé » Les causes reconnues du Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR)

Une forme héréditaire de SJSR

Le Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR) ou Restless Legs Syndrome (RLS) est une maladie neurologique chronique.

Une forme familiale, responsable de formes chez des sujets plus jeunes, transmet le SJSR de génération en génération.

Selon certains auteurs, 30 % des SJSR sont héréditaires.

Sa transmission est de type autosomique dominante c’est-à-dire qu’un seul gène d’un des parents suffit pour déclencher la maladie.

Une baisse de dopamine

La recherche a établi qu’une baisse d’un neurotransmetteur, la dopamine, est à l’origine de la survenue du syndrome des jambes sans repos (SJSR).

Ainsi, tout ce qui peut interférer sur le métabolisme de la dopamine, favorise la survenue de SJSR. Nous pouvons évoquer :

  • Une carence en fer, avec ou sans anémie (ferritinémie inférieure à 50 microgr/ml). Car le fer est un cofacteur favorisant la synthèse de dopamine. Sa carence entraîne une baisse de la dopamine.

  • Un diabète,

  • Une polyarthrite rhumatoïde,

  • Une maladie de Parkinson,

  • Certains médicaments notamment les neuroleptiques, les antidépresseurs sérotoninergiques, les inhibiteurs calciques et la L-thyroxine.

  • Une grossesse. Mais dans ce cas, le SJSR n’est généralement que transitoire,

  • Une neuropathie périphérique (atteinte des nerfs),

  • Une insuffisance rénale sévère.

Une origine idiopathique dans 50 % des cas

Cependant, dans près de 50% des cas, il n’y a aucune cause connue au SJSR. On parle alors de forme idiopathique.

Luc Bodin

Voir d’autres articles concernant le syndrome des jambes sans repos :

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES