Accueil » Problème de santé » Les traitements naturels du Syndrome des Jambes Sans Repos (SJSR)

Les traitements complémentaires dans le SJSR

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR) constitue une maladie neurologique qui possède d’excellents traitements conventionnels capables de soulager les symptômes. Les traitements naturels ou complémentaires aident quant à eux, à traiter le facteur déclenchant (quand il y en a un), le fond de la maladie ainsi que le terrain.

Les traitements découlent directement des causes (voir articles consacrés aux causes reconnues et aux causes suspectées). Nous pouvons lister :

  • Une régénération intestinale par une prise de probiotiques, d’argile verte, voire éviction des intolérances alimentaires.

  • Une détoxication des éléments traces métalliques (métaux) de l’organisme avec la spiruline biologique, le sélénium, le chardo-Marie, l’aloe vera, l’ail…

  • Une isothérapie du ou des vaccins en homéopathie lorsqu’un ou plusieurs vaccins sont suspectés d’avoir déclenché la maladie.

  • Le comblement des déficits nutritionnels (carences) et relance de la synthèse de la dopamine : tyrosine, vitamines B et C, zinc, oméga 3 (DHA) et magnésium (et aussi fer). À noter aussi que le griffonia aide également à restaurer l’équilibre entre les neurotransmetteurs.

  • Les antioxydants : le SOD (super oxyde dismutase) principalement ainsi que le Co-enzyme Q10 à doses importantes sont des éléments incontournables dans le traitement de la SJSR.

  • Le Ginkgo biloba est absolument à essayer. Il donne d’excellents résultats dans de nombreuses situations. Son action s’explique à plusieurs niveaux : amélioration de la circulatoire périphérique et cérébrale, action antioxydante, synthèse de la dopamine…

  • L’oxygénation du corps grâce à l’exercice physique (marche, vélo, jogging…), respiration, Bol d’air Jacquier, Germanium organique…

  • L’éloignement des champs électromagnétiques artificiels (câbles électriques, appareils électriques, etc.) dans la mesure du possible.

Autres traitements intéressants selon les cas

À coté de ces traitements, il est possible d’adjoindre :

  • L’acupuncture et l’auriculothérapie qui rééquilibrent l’énergie générale de l’organisme.

  • L’homéopathie qui présente plusieurs remèdes intéressants :
    – Zincum met 5CH pour les impatiences.
    – Cuprum met 5CH pour les crampes et contractures.
    – Rhus tox 5CH pour les douleurs améliorées par le mouvement.
  • Les soins énergétiques pour replacer et relancer les énergies dans les jambes.

  • L’EFT qui donne souvent des résultats inattendus.

  • L’ostéopathie, le Bowen, la myothérapie sont des techniques qui permettent de lever les contractures et de redonner la statique générale du squelette, notamment des vertèbres lombo-sacrées.

  • La relaxation, la méditation, la sophrologie… sont incontournables pour apprendre à la personne à se détendre.

  • Les massages sont toujours indispensables sur ces jambes contractées et douloureuses, même si leur effet n’est qu’éphémère…

Ainsi le syndrome des jambes sans repos est certes invalidant, mais dispose de diverses thérapies efficaces. Il convient simplement de déterminer celle qui convient à chacun.

Luc Bodin

Voir d’autres articles concernant le syndrome des jambes sans repos :

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES