Accueil » Thérapies » Qu’est-ce que le Plasma de Quinton ?

Les nombreuses similitudes entre l’eau de mer et les milieux organiques du corps

Le physiologiste et biologiste français René Quinton (1867-1925) fut le premier, à avancer le concept que l’eau de mer était un milieu organique. Par la suite, il mit en évidence les nombreuses analogies qui existent entre le plasma sanguin des êtres humains et l’eau de mer. Sur ces constatations, il réalisa à partir de l’eau de mer, un « plasma » portant son nom, qui a servi à soigner de nombreux enfants malades en France et en Égypte au début du 20e siècle.

Pour René Quinton, la vie est née du milieu marin. Depuis, la mer est toujours restée un milieu de développement privilégié pour les cellules des êtres humains. Il constata rapidement les ressemblances existantes entre l’eau de mer et le plasma sanguin (qui est salé), mais aussi avec les sécrétions humaines. Notre corps serait donc une sorte d’aquarium avec sa propre eau de mer intérieure dans laquelle nos cellules vivent et se développent. Il eut alors l’intuition que l’eau de mer, une fois diluée et filtrée à froid, pouvait avoir des effets bénéfiques pour les êtres humains et notamment elle pouvait venir suppléer aux organismes défaillants.

Il expérimenta la première fois son « plasma » sur un chien saigné à blanc à qui il injecta ensuite une solution d’eau de mer en remplacement de son sang. Le chien se remit à trotter dès le lendemain dans le laboratoire… Il démontra ainsi que la transfusion d’eau de mer pouvait suppléer à la transfusion sanguine

Le prélèvement et la conservation du plasma de Quinton

Après des années de recherche, René Quinton démontra que l’eau de mer ne pouvait pas être prélevée n’importe où, car sa composition changeait selon la distance de la côte et la profondeur. Elle est maintenant puisée à une profondeur de 10 à 30 mètres au large des côtes bretonnes en des lieux et des moments précis où la pureté de l’eau est parfaite.

Ainsi, les vertus de l’eau de mer ne se retrouvent pas dans n’importe quelle eau salée. Il s’agit d’une solution colloïdale totalement différente d’une solution artificielle constituée d’eau à laquelle serait ajouté du sel. De plus, Quinton s’aperçut qu’en asséchant l’eau de mer, l’effet bénéfique était irrémédiablement détruit. Il faut donc conserver cette eau de manière très précise, pour conserver son pouvoir régénérateur sur les organismes.

Voir les articles suivants : « Les bienfaits du Plasma de Quinton » et « Les 2 formes du Plasma de Quinton »

Luc Bodin

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES