Accueil » Problème de santé » Les cors et les durillons des pieds

Les causes des cors et des durillons

Les cors et les durillons sont des callosités, c’est-à-dire des épaississements de la peau, liés généralement à :

  • une déformation du pied qui peut être de naissance (pied varus ou vlagus, etc.), suite à un traumatisme (fractures, luxations…), à une entorse mal soignée, à un problème ostéopathique sur la jambe ou la colonne vertébrale…
  • le port répété de mauvaises chaussures, de hauts talons, de chaussures pointues, etc. sans oublier les pieds déformés des danseuses professionnelles.

Avec les années, la peau fabrique de la corne dans les zones d’appui ou de frottement excessif du pied dans la chaussure, créant ainsi de cors ou/et des durillons.

L’écorce de saule blanc en applications

L’écorce de saule blanc (salix alba) était déjà connue des indiens d’Amérique pour calmer les douleurs et les maux de tête. Cet effet analgésique est dû à la présence d’acide salicylique, c’est-à-dire d’aspirine. Mais, en application sur la peau, l’aspirine est aussi caustique d’où son utilité pour ronger les formations cornées comme les cors et les durillons.

Certains laboratoires ont composé des emplâtres pour ces excroissances cutanées douloureuses et inesthétiques.

Il suffit d’appliquer tous les soirs l’emplâtre adhésif qu’il convient de garder toute la nuit pour ne l’enlever que le lendemain matin.

Mais attention, l’acide salicylique étant caustique, il faut veiller à ce que le produit ne déborde pas sur la peau saine au delà de la zone à traiter.

Cette opération est à renouveler tous les soirs pendant 3 à 5 jours.

Les contre-indications à ces emplâtres sont les allergies à un des composants et l’infection du cors ou du durillon.

Il faut aussi arrêter immédiatement le traitement en cas de douleur lors de l’application du produit.

Un traitement de la cause est indispensable

Ce traitement permet de faire disparaître les cors et les durillons, mais il ne dispense pas d’un traitement de fond, pour éviter que le problème ne réapparaisse plus tard : correction de l’appui du pied, soins orthopédiques ou/et ostéopathiques, bilan podologique, modification du chaussage…

Luc Bodin

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol