Accueil » Problème de santé » Les incroyables bienfaits des bains dérivatifs

Les bains dérivatifs sont accessibles à tous

Les bains dérivatifs constitue une thérapie simple et facilement réalisable par tout le monde. Elle est de plus sans contre-indication, ni effet secondaire… que demander de mieux ?

Ces bains relancent les processus de régulation naturelle du corps en stimulant la circulant des fluides.

Ils permettent d’obtenir des résultats incroyables dans des situations réputées incurables.

Deux techniques pour les bains dérivatifs

Les bains dérivatifs furent découverts de manière empirique par Louis Khune au XIXème siècle. Ils furent appeler D-Coolingway.

Ils consistent à passer un gan de toilette ou un jet d’eau froide sur la région du périnée, des organes génitaux et des aines alors que le reste du corps : poitrine, bras, jambes, pieds, demeure bien au chaud. La séance se déroule généralement au-dessus d’un bidet, d’une douche ou d’une baignoire. Elle dure entre 10 et 60 minutes selon les besoins.

Une autre méthode plus simple et plus moderne, consiste à utiliser une poche de gel vendue en pharmacie contre les entorses. Après l’avoir placée au congélateur pendant quelques heures, il convient de l’envelopper dans un linge et de la placer dans le fond du slip comme un protège-slip. Il faudra ensuite la garder tant qu’elle est froide, c’est-à-dire pendant deux ou trois heures.

De nombreuses indications pour les bains dérivatifs

Le principe des dérivatifs est qu’ils stimulent la circulation de la lymphe, des graisses et du sang dans le corps, ce qui permet de réguler l’ensemble des processus du corps : hormone, immunité, élimination des déchets, régulation des rétentions d’eau, système neuro-végétatif, etc…

Ce qui fait des bains dérivatifs, une méthode simple et gratuite, pouvant rendre d’immenses services dans de multiples indications.

La liste des maladies que les bains dérivatifs peuvent soulager, est longue. Cela peut aller de l’impuissance, la douleur, les hémorroïdes, les mycoses… aux problèmes de poids et d’incontinence urinaire.

Nous pouvons considérer compte-tenu de sa simplicité, qu’il s’agit d’une méthode à essayer de manière systématique. Car mis à part d’un peu de son temps, on a tout y gagné  et rien n’a perdre à pratiquer des bains dérivatifs.

Luc Bodin



Pour avoir des informations complémentaires, voir Le livre « Bain dérivatif, Cent ans après Louis Kuhne » : ACHAT

Si vous désirez des poches réfrigérantes, vous pouvez les trouvez en pharmacie ou sur le lien : ACHAT

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES