Accueil » Problème de santé » Des solutions pour surmonter la narcolepsie

La narcolepsie, une maladie du sommeil

La narcolepsie provient d’une importante désorganisation du sommeil. est une maladie plus fréquente qu’on ne le croit. Elle touche une personne sur 4 à 5.000 surtout des hommes. Il n’y a pas de traitement vraiment efficace ce qui rend ce fléau particulièrement pénible.

La maladie débute généralement entre 10 et 40 ans.

Elle se caractérise par un sommeil nocturne de durée normale mais non récupérateur. Il s’accompagne d’une fatigue et surtout d’une somnolence persistante durant la journée entrecoupée de périodes d’endormissement brutaux et imprévisibles pouvant même survenir en pleine activité (travail, conduite automobile, cuisine…). Ceux-ci ont une durée variable pouvant aller de quelques secondes à une demi-heure voire davantage. Ils peuvent s’accompagner de périodes de cataplexie, c’est-à-dire une perte brusque du tonus musculaire sans trouble de la conscience.

La caractéristique de ce sommeil est que la personne passe rapidement en sommeil paradoxal chargé de rêves avec quelquefois des épisodes d’hallucinations effrayantes. Il peut enfin, y avoir des épisodes de paralysie au moment de l’endormissement ou du réveil.

Signalons, qu’il existe des formes plus ou moins intenses de la maladie.

Les causes de la narcolepsie sont inconnues

La(les) cause(s) de la narcolepsie sont inconnues. Le plus grand nombre de cas à l‘adolescence et vers la quarantaine est aussi inexpliqué.

Quelques pistes intéressantes cependant :

  • La narcolepsie s’accompagne quelquefois d’un syndrome des jambes sans repos, d’un syndrome d’apnée du sommeil ou d’un syndrome de fatigue chronique.
  • L’hypothèse qu’il s’agissent d’une maladie auto-immune est à l’étude.
  • Un traumatisme psychologique est souvent retrouvé dans les mois précédents le début des troubles.
  • La vaccination de la grippe A/H1N1 a produit des cas de narcolepsie. Cet effet secondaire a aussi été évoqué pour la vaccination anti-covid. Il est possible de s’interroger sur les risques de certains médicaments ?

Des pistes thérapeutiques intéressantes

Il n’existe pas un traitement particulier contre la narcolepsie comme nous l’avons évoqué et les médicaments proposés sont souvent riches en effets indésirables. Cependant nous pouvons proposer :

  • En cas de narcolepsie suite à un vaccin, suivre une isothérapie homéopathique de ce vaccin pour nettoyer l’organisme. Voir pour cela un médecin homéopathe. La même chose peut être réalisée si la narcolepsie a débuté à la suite d’un traitement particulier.
  • Un décrassage de l’organisme et du foie en particulier pourra aider à induire un sommeil nocturne de meilleure qualité : alimentation légère, bonne hydratation, activité physique, exercice respiratoire, gestion du stress… avec détoxication des métaux (aluminium, mercure, nickel, etc.) et traitement des problèmes intestinaux lorsqu’ils sont présents.
  • Un bilan de micro-immunothérapie (typage lymphocytaire, sérologie…) à rechercher d’un infection sous-jacente chronique. voir www.3idi.org
  • La gestion/solution d’un éventuel conflit psychologique déclencheur est aussi indispensable : psychothérapie, EMDR, EFT, sophrologie, Aora…
  • Une prise de vitamine C, de magnésium et d‘antioxydants semble aussi pertinente.
  • Les soins énergétiques, la sophrologie, l’EFT… peuvent apporter des améliorations variables selon les personnes.

Luc Bodin

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol