Accueil » Evolution » Que peuvent faire les vaccinés pour neutraliser les effets nocifs des vaccins sur tous les plans ?

 

Que faire après une vaccination anti-covid ?

 

Aujourd’hui, il y aurait près de 50 millions de personnes qui se sont fait vacciner pour des raisons diverses qu’il ne nous appartient pas de juger (travail, déplacement, famille, sécurité, etc.). Cependant certaines se posent la question de savoir comment éviter ou du moins limiter les effets négatifs (à long terme) du vaccin qu’elles ont reçu.

Il est difficile de répondre à cette question parce que nous ne possédons pas de réponse sûre faute d’un recul suffisant, notamment concernant le contenu de certains produits.

Déjà, suivre les quelques conseils de bon sens (avancés dans un précédent article) à réaliser avant la vaccination constituent déjà un premier élément, mais très probablement insuffisant.

Juste après la vaccination, certains proposent d’appliquer des cataplasmes d’argile verte sur le lieu d’injection à raison de 2 ou 3 applications par jour pendant 48 heures voire davantage. D’autres proposent de teinture-mère d’aiguilles de pin sylvestre, le glutathion ou des antioxydants contre le graphène contenu dans certains vaccins (mais pour le reste ?). D’autres encore avancent que la quercétine protègerait l’ADN contre l’effet nocif de l’ARN contenu dans les vaccins. Tout ceci est certes intéressant et à prendre en considération. Mais quelles sont les preuves de leur efficacité en ce qui concerne la vaccination ? Cependant, ces remèdes ont le mérite d’être là et que rien d’autres n’est proposé. Alors pourquoi ne pas s’en servir ?

Il faut savoir que lorsqu’un produit est injecté dans le corps, le passage d’informations est immédiat. Les mesures qui seront réalisées plus tard (minutes ou heures), n’auront donc qu’un effet relatif... notamment sur l’effet de l’ARN injecté. Car même si celui-ci est « rapidement » détruit dans le corps (comme l’annonce le message officiel), le temps nécessaire à cette destruction est largement suffisant pour qu’il ait pu transmettre des informations perturbatrices. Pourquoi croyez-vous qu’un bon nombre de médecins et de personnels soignant ne souhaitent pas se faire vacciner ?

Lors de la détoxication des vaccins usuels (rougeole, BCG, hépatite B, etc.), j’utilisais souvent lorsque je pratiquais, une isothérapie du vaccin qui consiste à redonner le ou les vaccins à doses infinétisimales ce qui donnait d’excellents résultats sur un grand nombre d’effets indésirables. Malheureusement actuellement, aucun laboratoire ne fabrique d’isothérapie des vaccins anti-covid. Une alternative (moins efficace, quoique…) serait de réaliser une isothérapie urinaire de la personne. Mais celle-ci est interdite en France (et non en Belgique et Suisse).

 

Un protocole

 

Sur un plan général, je conseillerai :

Thuya 9CH : 1 dose à laisser fondre dans la bouche tous les jours pendant 3 jours, puis une fois par semaine pendant un mois.

Vitamine C acérola à raison d’un gramme par jour.

Oligosol Zinc : une ampoule par jour.

Spiruline : suivre la dose indiquée par le fabricant, qui est en général 1 comprimé deux ou trois fois par jour.

– Éventuellement de la vitamine D3.

Ce protocole à suivre pendant un mois, intervient au niveau physique sans savoir s’il est véritablement adapté aux vaccins actuels… Il est peu probable qu’il le soit sur l’ARN contenu dans certains vaccins.

 

Sur le plan énergétique

 

Les effets nocifs des vaccins ne semblent pas intervenir que sur le plan physique voire génomique… malheureusement. L’affaire semble plus grave avec une atteinte sur le plan énergétique ce qui a des répercussions sur le psychisme, la conscience et même la spiritualité. Je l’ai maintes fois constaté chez les personnes vaccinées sans arriver au début à en cerner précisément l’origine. Pourtant la raison en est fort simple. La vaccination fait baisser le niveau vibratoire de manière très importante. Or, les basses vibrations ont tendance à rendre les personnes matérialistes, égocentriques, intolérants, etc. Elles les coupent de la partie élevée de leur être qui les porte à l’intégrité, au partage, à la compassion, la compréhension… l’ouverture du coeur et de la conscience.

Actuellement de nouvelles énergies arrivent sur la Terre pour élever notre vibration. Ne croyez pas que cela soit une coïncidence si cette opportunité extraordinaire est entravée par les événements actuels dont la vaccination. Elle nous demande de réagir individuellement… Elles peuvent aussi aider les personnes vaccinées à sortir de leur situation. Comment ?

J’ai indiqué dans un article précédent une technique de soins pouvant aider les thérapeutes à reconnecter leurs patients à leur être. Il s’agit de la « reliance à la source » que j’utilisais fréquemment dans mes soins : ARTICLE.

L’autre solution qui s’ajoute à la première consiste à élever son niveau vibratoire. Plus le niveau est élevé, moins le vaccin ne présente d’effets indésirables même au niveau génomique. Voici les valeurs que j’ai trouvées :

  • Supérieures à 160.000 UB : protection 100 %
  • Entre 120 et 160.000 UB : protection 55 %
  • Entre 80 et 120.000 UB : protection 36 %
  • Entre 50 et 80.000 UB : protection 18 %
  • Entre 30 et 50.000 UB : protection 13 %
  • Entre 10 et 30.000 UB : protection 5 %

J’ai indiqué dans divers articles et vidéos présentes sur ce site, comment élever son niveau vibratoire (ARTICLE et VIDEO). Personne ne peut le faire pour vous… Rappelez-vous simplement que l’amour est la clé.

Je pense pour ma part, que ces dernières « techniques » sont les plus à mêmes de sortir les personnes, des effets indésirables du vaccin notamment les actions sur leur être intime (ce qui est le plus important). Elles sont à suivre tous les jours… avec volonté et constance.

Tout est toujours possible. Ne jamais baisser les bras.

Luc Bodin

 

 

Vidéos de Luc BODIN en liens :

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol