Accueil » Evolution » Que faire en cas de vaccination covid-19 ?

 

Silence sur les effets à long terme du vaccin Covid-19

 

Je ne suis pas « chaud » (loin s’en faut) pour la vaccination covid 19 parce que je considère depuis le début que ces vaccins ont été bâclés et ne présentent pas assez de recul concernant leurs effets indésirables à court, à moyen et surtout à long terme (soit plusieurs mois après le vaccin), ce qui n’est absolument pas pris en compte actuellement. Je suis particulièrement inquiet pour les personnes âgées, les femmes enceintes, et les enfants qui sont actuellement vaccinés.

Nous avons déjà constaté des décès, des allergies importantes, des thrombo-embolies, des infections covid-19 après la vaccination. De plus, les nouveaux variants sont souvent résistants (plus ou moins) à la vaccination, la rendant obsolète. Sans parler que les vaccinés peuvent continuer à transmettre le virus (ou ses variants). Par ailleurs, l’effet des vaccins semble agir aussi à des niveaux subtils, coupants les vaccinés de la partie élevée de leur être, c’est-à-dire de leur conscience et de leur aspect spirituel… ce qui les couperait du même coup de leur libre-arbitre, du moins de leur sens critique face aux informations qu’ils reçoivent.

Je ne pense pas que la vaccination sera rendue obligatoire, du moins pour le moment. Mais l’obligation du Pass Sanitaire la rend indispensable pour se déplacer, pour travailler, pour aller au cinéma, au restaurant, dans les grandes surfaces ou autres. Des professionnels sont aussi visés comme ceux en rapport avec la santé et l’éducation.

Bref, nous sommes poussés vers la vaccination si nous désirons avoir une vie active. Alors que faire ? Il faut savoir que nous avons toujours le choix quoi que nous en pensions… Nous avons le choix entre une hypothétique infection au Covid-19 avec les complications qu’elle peut produire et la vaccination avec ses possibles effets indésirables à court et long terme. Pour le reste, penser que se faire tous vacciner nous permettra de retrouver la vie d’avant, est une ineptie, rien ne sera plus comme avant… sans compter que les vaccinés peuvent (porteurs des nouveaux variants) devenir plus contagieux que les non-vaccinés. Des personnes choisissent de démissionner de leur travail alors que d’autres se font vacciner pour le conserver… Chacun a le choix, mais est responsable des conséquences de sa décision.

Pour les personnes choisissant de se faire vacciner, je vais indiquer ici quelques modalités pouvant être utiles. Mais il est peu probable qu’elles soient suffisantes pour une protection totale, parce qu’une fois encore nous n’avons pas suffisamment d’informations concernant ces différents vaccins notamment concernant l’ARNm (et autres) qui se trouve dans certains vaccins et l’ADN présent dans d’autres.

 

 

Le problème de l’ARN messager contenu dans les vaccins

 

Aux dires des officiels, l’ARN messager (ARNm)  qui se trouvent dans certains vaccins serait détruit rapidement dans l’organisme. C’est sans doute exact. Mais l’information qu’il transporte est transmise au receveur en quelques fractions de secondes… soit bien avant sa dégradation.

De plus, les médecins (et autres) partent du dogme que l’ADN donne l’ARN qui donne l’ARNm et qu’il ne peut pas y avoir de chemin « réverse » de l’ARNm vers l’ADN. Or, il s’avère que ce dogme est faux. Il a été prouvé que le chemin inverse est possible et donc que des modifications du génome par les vaccins à ARNm (mais aussi bien sûr des vaccins contenant de l’ADN viral) sont plus que possibles (inéluctables ?).

Certains ont proposé l’usage de la quercétine (voir plus bas) ou de la suramine pour tenter de contrer les effets indésirables de l’ARNm des vaccins. D’autres parlent du Glutathion (ou d’antioxydants) pour contrer le Graphène qui serait contenu dans certaines vaccins.Mais rien n’est sûr les concernant (loin de là) bien qu’ils aient le mérite de proposer une solution.

Enfin, les vaccins peuvent favoriser chez les vaccinés, le développement de souches mutantes du covid, rendant ainsi ces personnes porteuses (saines ? Probablement pas) pouvant contaminer les autres.

Bref, la prévention et la protection des personnes vaccinées contre ce genre de danger n’existe pas. Une solution est cependant possible comme indiquée en bas de cet article. Mais une fois encore, rien n’est prouvé.

 

 

Quelques conseils de bon sens

 

Voici quelques conseils de bon sens qu’il est important de considérer en premier lieu :

1- D’abord ne faire le vaccin anti-covid 19 que si vous êtes en forme et en aucun cas si vous présentez une infection quelconque.

2- Attention si vous êtes sujet à des crises d’allergie. Prévenez le médecin vaccinateur de ce problème… de même si vous avez des antécédents de thrombose ou d’embolie.

3- Ne pas avoir fait d’autres vaccins récemment. Combien de temps entre les deux ? Il est difficile d’affirmer quoi que ce soit. Mais un délai d’un mois constitue un minimum.

4- Prendre des remèdes homéopathiques pour tenter ( ?) d’éviter les effets secondaires à long terme (ceci ne concerne pas les effets indésirables à court terme comme les douleurs au point d’injection, les thromboses, la fièvre et les allergies qui peuvent survenir dans les jours suivant l’injection). Ce sont :

  • Thuya occidentalis 9 CH : une dose au moment de l’injection (le jour même si possible) et une autre, 7 jours plus tard.
  • Silicea 15 CH : une dose 14 jours plus tard.

Il convient de prendre le contenu du petit tube (rempli de petites granules) dans la bouche, à jeun et de le laisser fondre.

 

 

D’autres remèdes à prendre en complément

 

 D’autres remèdes peuvent être intéressants pour soutenir l’organisme, comme :

  • Le zinc en oligoélément : 1 ampoule par jour pendant une dizaine de jours voire davantage. Mais attention, il est indispensable de l’arrêter en cas de début d’infection quelle qu’elle soit.
  • Le Ginkgo biloba pour fluidifier le sang (si vous ne prenez pas déjà de fluidifiant ou d’anticoagulant). Il peut dans une certaine mesure limiter le risque de thrombose. Suivre la posologie du fabricant qui est généralement de 2 à 3 gélules par jour.
  • La vitamine C est excellente pour stimuler l’immunité, lutter contre les radicaux libres (contenus dans le vaccin) et les virus. Prendre de l’acérola à raison de 2 comprimés (de 500 à 700 mg) à croquer par jour ou de la vitamine C liposomale à raison de 500 mg par jour
  • La vitamine D3 a montré son intérêt dans les états de fatigue, dans l’immunité et même contre le covid-19 à raison d’un comprimé par jour.

 

 

Deux autres substances sont potentiellement intéressantes 

 

  • La bromélaïne, une enzyme tirée de l’ananas est antalgique, anti-inflammatoire, immunostimulante, etc. Mais l’usage des anti-inflammatoires est contre-indiqué en cas d’infection covid-19 (à tord ou à raison), ce qui rend son usage litigieux en cas de vaccination. A chacun de décider. Posologie : 1 gélule de 500 mg dosées à 3.000 UDG/gramme trois fois par jour, éloignée des repas (impératif). La bromélaïne peut être une alternative au Ginkgo biloba, présenté plus haut.
  • La quercétine a été proposée par certains pour son action sur l’ARNm. Mais cet effet me semble très aléatoire dans le contexte de la vaccination actuelle. Quoi qu’il en soit la quercétine est un flavonoïde bien connu qui présente de multiples bienfaits notamment sur les allergies et les inflammations. Ici encore, ce sera à chacun de décider. Posologie : 200 mg trois fois par jour une demi-heure avant les repas.

 

  • Le Glutathion ou les antioxydants notamment la Vitamine C pour contrer les effets nocifs du graphène que contiendraient certains vaccins et qui serait la cause des dégradations de certains organes chez les vaccinés.

 

 

Sur le plan psychologique

 

Il semble intéressant d’aborder également la vaccination sur un autre plan qui aura des effets importants sur les actions bénéfiques et nuisibles du vaccin injecté :

  • Même si vous êtes opposé à la vaccination, ne vous mettez pas dans l’opposition ou l’agression contre ceux qui vont vous vacciner. Pour la plupart, ils pensent bien faire.
  • N’allez pas vous faire vacciner en considérant que le produit injecté sera nocif pour vous et qu’il vous apportera des méfaits. Cette pensée à elle seule, peut les favoriser (effet nocebo).
  • Envoyez au contraire de l’amour au vaccin en considérant qu’il va vous aider à lutter contre le virus. L’amour est une force extraordinaire pour évincer les nuisances à bien des niveaux.
  • Demandez (ou priez ce qui encore mieux) à ce que le vaccin soit bon pour vous et que tous les éléments nuisibles pouvant se trouver à l’intérieur de la seringue soient neutralisés immédiatement quels qu’ils soient. Votre pensée est puissante alors utilisez-la. N’hésitez pas à appeler vos Guides ou les Êtres de lumière pour vous aider si cela représente quelque chose pour vous.
  • Enfin, vous pouvez effectuer d’autres demandes pertinentes. Elles sont développées dans le « Manuel de survie » (surtout la 9e clé) à télécharger gratuitement, notamment demandez :
    • Une recharge énergétique.
    • L’ouverture de vos chakras.
    • La désinformation des implants.
    • La neutralisation des polluants et des nanoparticules pouvant être présents dans votre corps (et dans le vaccin).
    • Une épigénétique positive qui ferme les gènes délétères et active ceux de la santé et du bien-être.

Ces demandes doivent être renouvelées plusieurs fois avec conviction en demeurant bien concentré.

La véritable solution réside sans doute dans une élévation importante de son niveau vibratoire qui permet d’altérer les germes (qui ont un niveau vibratoire bas) et bon nombre de polluants contenus potentiellement dans les vaccins. Celle-ci peut sans doute permettre aussi de maintenir son intégrité génétique. L’avenir le dira.

 

 

En conclusion

 

Ce protocole tente de protéger les vaccinés à tous les niveaux de leur être. Est-il suffisant ? Il est impossible d’affirmer quoi que ce soit actuellement. Une fois encore, l’avenir nous le montrera. Cependant, il ne présente aucune nocivité et ne peut apporter que des éléments positifs comme nous l’avons constaté avec les vaccinations usuelles.

Ce protocole est à renouveler lors des rappels de vaccinations.

Que la lumière soit avec nous.

Luc Bodin

 

PS : pour télécharger le Manuel de survie, cliquez sur le LIEN

PS: Le manuel a été aussi traduit en plusieurs langues, voir le LIEN

 

 

Bienvenue sur le site de Luc Bodin, ancien médecin, conférencier, formateur et auteur de nombreux ouvrages.

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol