Accueil » Causes et Sens » Les dangers importants des puces RFID

Des puces sans risque sanitaire

Dans un autre article, nous avons évoqué tous les bienfaits possibles des puces RFID (Radio Fréquence Identification) dans de nombreux domaines (LIEN).

D’après l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET), les puces RFID sont sans risque sanitaire établi parce qu’elles n’engendrent qu’une très faible exposition au champ électromagnétique même pour les hautes fréquences « en comparaison avec d’autres sources comme l’usage du téléphone portable » « Pour les basses fréquences et les fréquences intermédiaires, même si des champs (magnétiques) assez élevés peuvent être observés localement (…) les valeurs moyennes sont toujours en de-ça des valeurs limites » [1]

L’expérience animale

Les affirmations de l’AFSSET sont contredites par les observations réalisées sur les animaux. En effet, cela fait de nombreuses années que ceux-ci sont porteurs de puces implantables.

Or, des études menées sur des animaux en laboratoire et des observations font état que ces dispositifs étaient responsables d’une augmentation du nombre des tumeurs malignes chez les animaux implantés [2].

Puce RFID implantée sur un chat

Une histoire d’ondes

Le problème de ces puces est que ce sont des émetteurs – récepteurs.

Elles produisent donc un champ électromagnétique pouvant interférer sur le nôtre… voire le perturber ou le détériorer. Car l’être humain est constitué d’énergies c’est-à-dire d’ondes et de vibrations. Il est porteur de champs électriques et magnétiques mesurables avec des appareils spécifiques (ECG, EEG, magnétomètres,etc.). Les champs produits par les puces pourraient donc interférer sur ceux de notre corps et de notre psychisme.

De nombreuses expériences ont démontré que des ondes sont capables selon leurs fréquences de rendre les personnes inoffensives, amorphes, sans motivation… ou au contraire agressives, vindicatives, voire violentes.

Certaines fréquences peuvent rendre les personnes malades, alors que d’autres peuvent les aider à guérir voire à rajeunir.

Le problème pourrait venir des fréquences utilisées par les puces, ou encore de celles qu’elles reçoivent.

Des détournements toujours possibles

Des détournements malveillants de ces puces RFID sont possibles selon qui se trouve aux commandes. Ceci est d’autant plus préoccupant qu’avec le développement des nanotechnologies, les puces sont devenues de plus en plus petites pour devenir invisibles à nos yeux… Comme nous l’avons évoqué dans un précédent article sur le sujet, elles sont capables d’être injectées lors d’une vaccination, c’est-à-dire qu’elles passent dans l’aiguille de la seringue [3].

Ces micropuces pourraient donc se trouver dans l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons, l’eau que nous buvons, les cosmétiques que nous appliquons sur notre peau, les vêtements que nous portons… et ainsi être incorporés dans nos organismes.

Quoi qu’il en soit, le dispositif RFID placé dans de mauvaises mains, ces dispositifs pourraient :

1. En tant qu’émetteur, surveiller les conversations, les déplacements et les actions des individus… Bref connaitre nos pensées et notre idéologie… Un joli flicage !

2. En tant que récepteur, recevoir des informations nuisibles qui pourraient interférer de manière ciblée sur votre corps et votre esprit via des fréquences comme nous l’avons évoqué, ou via nos neurotransmetteurs et nos hormones. Nous pourrions ainsi devenir selon les situations, malades, déprimés, atones ou violeurs, agressifs… Ce dispositif permettrait de contrôler les individus, leurs organismes et leurs émotions mais aussi les manifestations.

Le scientifique Jean-Pierre Petit et François Lescure [4] avancent même l’idée que ces nanopuces en circulant dans le sang, peuvent se nicher dans le cerveau ou les oreilles des individus qui se mettraient alors à entendre des voix… Ils ne sauraient d’où elles proviennent : de leur mental, de Guides, du Divin ? Bref, cela donnerait des tableaux de schizophrénie ou d’incorporation qui pourraient pousser les individus à des suicides et des actes délétères pour eux pour autrui.

Des puces dans les vaccins

Des puces pourraient être incorporées dans des vaccins dans le but (officiel) de repérer les personnes vaccinées dans la population générale… notamment en cas d’obligation vaccinale par exemple.

Mais dans ce cas, il n’y a aucune assurance que l’action de ces puces se limiteront à cela et n’aura pas d’autres usages plus délétères pour nous, comme nous en avons évoqué les possibilités précédemment.

Deux sortes de puces

Nous pourrions donc envisager l’existence de 2 sortes de puces :

  • Les généralistes qui se trouveraient dans l’eau, l’air, les aliments, etc. qui toucheraient une population générale sans distinction. Celles-ci sont placées à l’insu des personnes et donc contre leur gré.
  • Les individuelles qui seraient injectées volontairement par exemple pour :
    • Mettre un dossier médical, des papiers d’identité, les clés de la porte de son habitation, etc.
    • Réaliser un vaccin. Si celui-ci est effectué dans un centre dédié, il sera facile de relier le numéro du vaccin (et de la puce RFID) à la personne vaccinée.
      Ces puces seraient donc placées volontairement pour cibler les personnes.

Comme toutes les inventions, les puces RFID présentent un bon côté et une face noire. Elles pourraient devenir un des plus grand danger pour l’humanité. C’est pourquoi, il convient de demeurer vigilant. Ensuite, c’est à chacun de décider pour lui-même…

Dans un autre article, les méthodes de désactivation des puces RFID sont expliquées. (lien vers l’ARTICLE)

Luc Bodin


[1] Quotimed.com « Les puces sans risque sanitaire établi » du 02 février 2009

[2] « Les puces implantables liées à des tumeurs chez les animaux » traduit de « CHIP implants liked to animal tumors » – www.bradenton.com/439/story/141238.html et www.prisonplanet.com/articles/

[3] Journal « Le Monde » « Le Kenya et la Malawi, zones test pour un carnet de vaccination injecté sous la peau » du 19 décembre 2019.

[4] « Comment loger une puce dans votre cerveau » de Jean-Pierre Petit et François Lescure » du 24 octobre 2005 – https://www.jp-petit.org/Presse/puce_dans_cerveau.htm

Vidéos de Luc BODIN en liens :

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES