Accueil » Causes et Sens » L’intérêt indéniable des puces RFID

Qu’est-ce que le système RFID ?

Le système RFID (Radio Fréquence Identification) est constitué de :

  • une puce.
  • une antenne.
  • un lecteur-émetteur (et possiblement récepteur).
  • un ordinateur qui enregistre les informations recueillies dans une base de données.

Il existe plusieurs familles de puces RFID qui utilisent des fréquences différentes selon les applications (rapidité de détection, détection de lecture, etc.). Certaines contiennent une batterie qui permet leur détection à plus grande distance.

Les puces RFID sont déjà largement utilisées

Les puces RFID sont présentes dans les passes Navigo, les cartes de télépéage des autoroutes, et les passeports biométriques. Ce procédé permet de d’identifier rapidement les personnes à distance. Nous pourrions parler aussi des puces présentes dans les téléphones portables.

Des puces RFID sont utilisées dans la grande distribution pour la gestion des stocks. Certaines sources font état qu’elles pourraient servir aussi à la traçabilité des produits et leur devenir.

Des puces radiocommunicantes RFID ont aussi été utilisées dans certains hôpitaux [1] pour gérer les urgences, assurer la traçabilité des poches de sang et des médicaments, le suivi médical. Placées dans des bracelets individuels aux poignets des patients hospitalisés, elles peuvent éviter des erreurs ou des oublis de transmission d’informations…

Des maternités ont aussi placé des bracelets RFID sur des nouveau-nés pour prévenir les enlèvements. Une alerte se déclenche lors d’une sortie imprévue de l’enfant.

Des puces RFID ont été incorporées dans certains masques distribués dans les entreprises lors de l’épidémie Covid-19. Le but était de vérifier leur bon usage et leur nettoyage régulier. Ils ne seraient pas nominatif du porteur, donc la vie privée serait respectée. Mais, nous ne voyons pas très bien l’intérêt d’un tel dispositif s’il n’indique le nom de l’utilisateur ? [2]

Des puces extérieures ou intérieures à l’individu ?

Dans les cas précédemment décrits, ces puces sont « extérieures » à l’individu et donc facilement éliminables… Elles peuvent être simplement déposées quelque part chez soi et s’en éloigner.

Mais d’autres sont incorporées dans le corps des individus ce qui fait une grosse différence. Car dans ce cas, il n’est pas possible de s’en séparer. Or, celle-ci fonctionnent 24 heures sur 24.

Notons, que les deux procédés peuvent porter atteinte à la vie privée.

Des puces RFID incorporées

Les puces RFID sont utilisées depuis longtemps sur les animaux pour suivre leurs déplacements notamment pour étudier leurs migrations ou pour retrouver les animaux égarés dans les élevages.

Il avait été envisagé pendant un moment d’appliquer ces puces aux personnes atteintes de maladie d’Alzheimer, fréquemment des fugueuses ce qui pourrait s’avérer utile pour les retrouver rapidement.

Une puce a été testée au Danemark chez des femmes ostéoporotiques pour délivrer leurs doses quotidiennes de médicament (tériparatide) qui autrement est délivré sous forme injectable (souvent douloureuse). « Les malades n’auront plus à se souvenir de prendre leur médicament ou à subir les douleurs des injections multiples nécessaires pour traiter l’ostéoporose »[3]. Cette nouvelle technique sera dans l’avenir utilisée pour le traitement d’autres maladies comme le cancer, la sclérose en plaques, les douleurs chroniques, etc.

Des chercheurs travaillent à la réalisation d’un puce incorporée dans le cerveau afin de permettre aux personnes de retrouver la vue et l’audition [4].

Les puces RFID peuvent apporter de nombreux avantages

Placées dans un individu, certaines puces seraient capables de mesurer en temps réel les constantes du sang (globules rouges, hémoglobine, cholestérol, urée, etc.). Ce procédé serait particulièrement intéressant pour les diabétiques qui pourraient ainsi suivre leur glycémie et donc adapter leur traitement.

Des puces contenant des informations permettant l’ouverture des portes des habitations et des bureaux ont été proposées en Suède. Beaucoup de personnes ont choisi le puçage… au-delà même des attentes des fournisseurs. Fini, l’oubli ou la perte de ses clés !

Certaines autres pourraient contenir le dossier médical des individus et les noms des personnes à prévenir en cas d’accident par exemple… ce qui pourrait s’avérer très utile.

De même nous pourrions envisager que dans l’avenir en plus de ces actions, les puces contiendraient la carte d’identité, le passeport, la carte de sécurité sociale, la carte bancaire, etc. de l’individu porteur. Plus besoin de portefeuille chargé de papiers et cartes diverses risquant d’être égaré, oublié ou volé.

Financées par la Fondation Bill Gates, des puces injectées sous la peau contenant le carnet de vaccination ont été testées lors de certaines campagnes de vaccinations au Kenya et en Malawi, en 2019 par un procédé permettant le marquage et la vaccination sous-cutanée encapsulés dans des nanoparticules. Elles émettent une lumière fluorescente invisible à l’œil nu, qui permet de savoir immédiatement si la personne est vaccinée ou non [5].

Tout ceci semble donc très intéressant. Mais alors, pourquoi y a-t-il tant de personnes qui sont réfractaires au puçage ? Voir pour cela l’article sur les dangers des puces RFID (LIEN).

Luc Bodin


[1] Quotimed.com « Les puces RFID sautent sur la santé » du 04 décembre 2007.

[2] Une émission de RMC : « Des puces RFID dans certains masques- Y a-t-il des raisons de s’alarmer ? » – YouTube

[3] www.impact-sante.fr « Une puce contrôle à distance la diffusion d’un médicament » par Amandine Ceccaldi, du 20 février 2012

[4] www.sciencesetavenir.fr « Une puce dans le cerveau pour retrouver la vue et l’audition » du 26 juillet 2017.

[5] Journal « Le Monde » « Le Kenya et la Malawi, zones test pour un carnet de vaccination injecté sous la peau » du 19 décembre 2019.

Vidéos de Luc BODIN en liens :

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES