Accueil » Thérapies » Qu’est-ce que le magnétisme ?

 

La définition du magnétisme

 

Le magnétisme est un terme qui bénéficie de plusieurs définitions. Au départ, il est défini comme un phénomène présenté par les matériaux aimantés. Cet aspect du mot est commun à toutes les autres définitions qu’il s’agisse du magnétisme terrestre, mais aussi su magnétisme animal. Ce dernier serait une « propriété occulte du corps animal qui le rendrait réceptif à l’influence des corps célestes et à celles des corps qui l’environnent, de même qu’il exercerait la sienne sur ces derniers ». (Petit Larousse)

Dans la vie, et partout dans l’univers, tout est basé sur des influences réciproques, qui s’équilibrent par attraction et répulsion dans un échange permanent d’énergies.

Le magnétisme utilise une énergie « fluidique », « vibratoire », « bioénergétique », ou même « Divine ». Mais quel que soit le nom que nous lui donnons, il s’agit d’une énergie encore  inexpliquée, transmise par un magnétiseur (émetteur) à un patient (récepteur). Le magnétisme est aussi efficace pour les êtres humains, que pour les animaux et les végétaux. Les jardiniers connaissent bien le phénomène de la « main verte ».

Il existe plusieurs sortes de magnétiseurs, notamment les sensitifs et les non-sensitifs. En présence de son patient, le sensitif ressent les maux dont il souffre. Le non-sensitif peut s’attaquer à la pire maladie sans l’éprouver physiquement, sans la prendre sur lui ou tout du moins sans en être gêné.

 

Un peu d’histoire sur le magnétisme

 

Le magnétisme a certainement été utilisé sous différentes appellations depuis des temps très ancien parce qu’il y a toujours des personnes disposant du don de guérir. Un papyrus trouvé à Thèbes expliquerait : « Pose la main pour calmer la douleur et dis : que la douleur s’en aille« . Les grecs et les romains utilisaient aussi l’imposition des mains pour soigner certaines maladies. Pythagore considérait que l’être humain était doté d’une énergie vitale, une sorte de fluide subtil qui était doté d’un potentiel curatif. Nous retrouvons ce principe dans les écrits de Paracelse au XVIe siècle.

Dans les Evangiles, il est souvent fait état de ce fluide, comme dans la guérison d’une hémoroïsse  (Luc 8 40-55 – Mt 9 18-25) par Jésus : « Une femme atteinte d’un flux de sang depuis douze années et que personne n’avait réussi à guérir, s’approcha par derrière et toucha la frange du manteau de Jésus. Et, à l’instant, son flux de sang s’arrêta. Jésus demanda: « Qui m’a touché ? » …/… « Quelqu’un m’a touché, j’ai senti qu’une force était sortie de moi ».

Mais c’est Franz Anton Mesmer (1734-1815) qui est considéré comme le père du magnétisme… Il parlait de « magnétisme animal ». Il soigna des milliers de malades dans son baquet devenu célèbre, en y incluant également des techniques inspirées de l’hypnose. Il affirmait que le magnétisme provient d’un fluide magnétique émanant du thérapeute et dirigé par sa volonté, vers son malade dans le but de le guérir.

Puis au milieu du XIXe siècle, le Baron du Potet expliqua que le fluide en question était une « force vitale comme le principe newtonien d’interaction ou de gravitation universel ».

 

Des cristaux de magnétite

 

Les êtres humains possèdent de minuscules cristaux de magnétite présents dans certaines régions du corps comme les sourcils, les mains, les genoux, les genoux, les talons… Ceux-ci permettent de maintenir l’équilibre, mais aussi de s’orienter en fonction du champ magnétique terrestre. Ce serait eux qui permettraient la migration des animaux

Les cristaux présents dans les mains seraient particulièrement importants pour capter et transmettre le fluide. Les magnétiseurs en possèderaient une quantité plus importante que le reste de la population ce qui serait sans doute à l’origine de leur don. Entre ses soins, les mains du magnétiseur se chargent d’énergies qu’il transmettra ensuite à ses malades.

Le magnétiseur se sert généralement de ses mains et de ses yeux pour diriger son fluide, tout cela associé à une volonté de faire le bien.

 

 

Les techniques de magnétisme

 

Pendant une séance, le magnétiseur procède avec :

  • Une imposition des mains qui consiste à placer les mains directement sur (ou juste au-dessus) la région ou l’organe malade et les laisser ainsi pendant une dizaine de minutes.
  • Des passes : Il faut commencer par libérer le sujet des fluides négatifs par quelques passes longitudinales (de haut en bas du corps) ou latérales (du milieu du corps vers les côtés). A chaque dégagement, il faut éliminer les énergies nuisibles vers le sol.
    Puis, le magnétiseur recharge la partie malade en fluides vitaux par des mouvements circulaires, qui lui redonnent force et vie. Pour cela, il pose la main bien ouverte devant le mal, et fait des mouvements dans le sens des aiguilles d’une montre et à une distance de 5 à 10 centimètres.
    Le magnétiseur peut s’aider pour ces passes d’un pendule qu’il fait tourner sur la zone malade.
  • Pour terminer, il procède à l’harmonisation des fluides transmis en faisant des passes longitudinales de haut en bas pendant 2 à 3 minutes.
  • Le souffle est aussi souvent utilisé. Il en existe de deux sortes :
    Le souffle chaud qui agit rapidement pour soulager les douleurs vives. Il est réalisé en soufflant tout près de la zone à traiter.
    Le souffle froid, lui, va :
    • Soit décongestionner lorsqu’il souffle à distance sur la zone traitée ;
    • Soit réveiller : en soufflant sur le front de la personne tout en lui protégeant les yeux avec une main.
  • La prière est souvent utilisée pendant les soins. L’évocation de saints particuliers selon les besoins comme Sainte Odile pour les maladies des yeux, ou Sainte Rita dans les cas graves… et bien d’autres sont remarquables.
    Parmi elles, la « prière du Feu » a largement démontré son efficacité sur les brûlures, les zonas, les coups de soleil… (voir l’article)
    De nombreux recueils de prières sont aujourd’hui proposés. Mais le plus célèbre est celui de l’abbé Julio : « Les Grands Secrets Merveilleux ».
  • Enfin, l’eau magnétisée continuera l’action du magnétiseur après la séance. Elle sera bue régulièrement par le malade afin de poursuivre le soin.
    Il est également possible de magnétiser du coton ou des bandages entourant une plaie, une zone douloureuse ou malade. Ceux-ci seront appliqués par le patient sur la zone malade une ou deux fois par jour ;

Il est possible aussi d’effectuer des soins à distance, lorsque la personne le souhaite. Car la pensée n’a aucune limite. Beaucoup de magnétiseurs le font sur photos de personnes, de lieux, de champs et de maisons.

Luc Bodin

Voir aussi les articles :

       – Les soins énergétiques Premium proposés par Luc Bodin.

      – Quelles différences entre magnétisme et soins énergétiques.

 

 

Vidéos de Luc BODIN en liens :

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES