Accueil » Problème de santé » Remèdes naturels contre les bouffées de chaleur de la ménopause et de la péri-ménopause

Remèdes naturels contre les bouffées de chaleur de la ménopause et de la péri-ménopause

Contre les bouffées de chaleur, commencer par améliorer son état général

Les bouffées de chaleur sont liées au dérèglement hormonal survenant à la ménopause et à la périménopause. Elles touchent près de 60 % des femmes durant cette période.

Leur fréquence et leur intensité sont accentuées principalement par la fatigue. Mais il a également été mis en évidence d’autres facteurs notamment le surpoids et le tabagisme. Quant au stress, aux émotions et aux digestions difficiles, il semble qu’ils soient surtout des facteurs déclenchant plus que des causes proprement-dites.

Quoi qu’il en soit, il convient en premier lieu de faire disparaitre la fatigue autant que possible (Voir l’article sur le sujet ARTICLE), ainsi que d’arrêter de fumer et de perdre quelques kilos. D’ailleurs, ces deux derniers éléments contribueront à lutter contre la fatigue et à retrouver sa vitalité.

Un protocole contre les bouffées de chaleur

Des remèdes (au choix) ont fait leurs preuves pour soulager les bouffées de chaleur. Ils sont à prendre en continue pendant un mois ou deux. Ensuite, il convient de diminuer la fréquence des prises au fur et à mesure de l’amélioration.

  • Climaxol : 20 gouttes avant les trois repas dans un verre d’eau.
    à défaut Climaxol, prendre Lachesis complexe (même posologie)
  • Les oligoéléments :
    • Oligosol Manganèse-Cobalt
    • Oligosol Cuivre-or-argent.
      à raison de 1 ampoule le matin à jeun,
      en alternant les deux produits,
      à garder en bouche pendant une minute.
  • En homéopathie, Sanguinaria et Belladonna 4 CH sont les remèdes les plus fréquents Préparation homéopathique :
    • Sanguinaria
    • Belladonna
    • Lachesis                         aâ 4 CH 
    • Melilotus                                    
    • Salvia equisetum
      à raison de 3 granules matin et soir à sucer avant les repas
      ajouter 3 granules lorsqu’une bouffée de chaleur survient… autant de fois que besoin.
  • L’huile d’onagre en capsules (posologie du fabricant) a une action sur les bouffées de chaleur mais aussi sur la sécheresse vaginale et cutanée fréquente à la ménopause.

  • Des huiles essentielles ont aussi démontré leur efficacité comme Mentha Piperata, d’Artemisia vulgaris et/ou de salvia officinalis. Cette dernière est très intéressante également en cas de transpiration excessive. Posologie : 2 gouttes à appliquer sur le bas-ventre matin et soir.

  • La gemmothérapie apporte aussi des solutions comme Sorbus domestica, Castanea vesca et Rubus ideaus en bougeons macérat glycériné 1D, sont indiqués à raison de 50 gouttes de chaque par jour dans un peu d’eau de source.

  • Des plantes sont aussi indiquées comme la sauge  pour la transpiration, l’actée à grappe noire (actea racemosa) et les graines de lin pour les bouffées sans oublier bien sûr le soja…

  • Enfin, des complexes vendus en vendus en pharmacie, comme Yméa®, Effi-onagre®, SMP 6000®, des neuroleptiques, des antidépresseurs ainsi que des traitements hormonaux substitutifs (THM) sont aussi conseillés dans cette indications. Ils doivent être réservés aux cas graves, persistants et résistants aux traitements usuels.

Dans les cas rebelles, ajouter des Huiles Essentielles (HE)

Dans les cas rebelles, ajouter le mélange :
* HE Salvia Sclarea
* HE Salvia Officinalis         aâ
à raison de 2 à 3 gouttes à appliquer sur la peau du bas-ventre, matin et soir.

D’autres approches sont possibles contre les bouffées de chaleur

D’autres thérapies peuvent être intéressantes durant cette période de ménopause  :

  • les soins énergétiques,
  • la méthode AORA,
  • l’EFT,
  • les fleurs de Bach,
  • la sophrologie ou l’hypnose,
  • Ho’oponopono nouveau,
  • l’acupuncture

Luc Bodin

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES