Accueil » Problème de santé » Soigner les verrues avec des remèdes naturels

Les verrues se développent sur un terrain favorable

Les verrues touchent environ 10 % de la population et se rencontrent surtout chez les enfants. Leur origine est due à un virus : le papillomavirus. C’est pourquoi elles sont contagieuses et se disséminent sur le corps des personnes infectées… mais aussi peuvent se transmettre aux autres personnes si elles ont un terrain favorable.

Ainsi le virus se retrouve fréquemment dans les flaques d’eau auprès des piscines. Mais toutes les personnes qui vont marcher dedans ne vont pas avoir des verrues… Car il faut avoir un terrain favorable pour que le virus se développe. C’est sur lui en même temps que sur la verrue, que le traitement doit porter.

 J’ai élaboré un protocole homéopathique contre les verrues dans mon cabinet médical lorsque j’exerçais et qui a rendu de grands services à de nombreux patients. Il s’agit d’un traitement qui agit autant sur la (les) verrue que sur le terrain qui l’a généré, ce qui signifie que ce problème ne reviendra pas.

Je me rappelle un homme qui avait une cinquantaine de verrues sur chaque pied et qui voyait d’un très mauvais œil, le fait de les détruire par cryothérapie (très basse température) comme lui avait proposé son dermatologue. Car étant mécanicien, il ne voyait pas comment il aurait pu continuer son travail avec un tel procédé. Alors, cet homme est venu me voir et je lui prescris le traitement ci-dessous. Au bout de 4 mois , toutes les verrues sont tombées d’elles-mêmes et ne sont jamais revenues. 

Le traitement homéopathique des verrues

Le terrain est tout et le germe n’est rien.

Le traitement va consister à traiter la (les) verrue selon ses modalités et le terrain (Thuya en homéopathie) afin de le changer pour que les verrues tombent d’elles-mêmes et ne reviennent plus. Il s’agit d’un traitement au long cours : entre 2 et 4 mois en moyenne.

Il consiste en :

1. Préparation :     staphysagria
                                 antimonium crudum
                                 thuya occidentalis                  aâ  4CH
                                 dulcamara
                                 nitricum acidum
                                 silicea

            –> à raison 20 gouttes matin et soir avant les repas dans un verre d’eau.

            –> à défaut, prendre : Thuya complexe n°37 de Lehning (même posologie).


2. Le dimanche prendre en alternance 1 dose de Thuya 9CH et 1 dose de Medorrhinum 9CH.


3. Si besoin, il est possible d’ajouter :

                        – du magnésium, par exemple D-Stress : 2 comprimés matin et soir.
                                Car le magnésium est souvent carencé en cas de verrue.

                        – des Oligosol de Cuivre-or-argent : 1 dose x 3 fois par semaine à jeun.
                                 Pour lutter contre l’infection virale.


4. Localement, sur les verrues, il est possible de mettre tous les jours du Thuya TM ou de la chélidoine. Il existe aussi des produits caustiques vendus en pharmacie pour détruire la verrue. C’est une solution en cas de verrue isolée ou de verrues peu nombreuses… mais cela ne traite pas le terrain. Donc elle peut revenir…

Tous ces produits sont vendus ou réalisés en pharmacie.

Luc Bodin

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol