Accueil » Problème de santé » L’homéopathie pour aider l’accouchement et ses suites

L’homéopathie pour un accouchement simple

L’homéopathie peut être d’une aide incommensurable pour un accouchement harmonieux et se remettre de ses suites.

15 jours avant la date prévue de l’accouchement 

Prendre Arnica montana  4 CH : 3 granules tous les matins au réveil avant le petit déjeuner.

Assouplir la filière vaginale – vulvaire pour faciliter le passage de l’enfant, en faisant :

  1. Localement des massages au niveau vulvaire avec des huiles naturelles comme l’huile de sésame biologique de première pression à froid (ou autre).

2. En prenant par voie orale, de l’huile de Bourrache (en liquide ou en capsules vendues en pharmacie), ou à défaut de l’huile de colza (à prendre dans votre alimentation) surtout en cas de sécheresse de peau.

Le jour de l’accouchement

En arrivant à la maternité (pas avant), prendre :

  1. Pour améliorer les contractions si besoin (demandez à la Sage Femme), prendre :

Cimifuga 4 CH et Gelsemium 7 CH à raison de 3 granules toutes les 10 minutes en alternant.

                    Espacer les prises dès amélioration.

                    Notez que Gelsemium agit également sur le stress de l’accouchement.

2. Pour améliorer la dilatation du col de l’utérus, si besoin (demander à la Sage Femme) :        

Caulophyllum 4 CH à raison de 3 granules toutes 10 minutes.

                    Espacer les prises dès amélioration.

Après l’accouchement

Continuer de prendre Arnica 4 CH : 3 granules par jour pendant une semaine

En cas de forte émotion lors de l’accouchement, prendre Igantia 15 CH : 1 dose, à renouveler si besoin.

L’homéopathie pourra vous aider également pour augmenter ou freiner la montée laiteuse selon les besoins. Voir les articles correspondants sur ce site.

Luc Bodin

Bienvenue sur le site de Luc Bodin, ancien médecin, conférencier, formateur et auteur de nombreux ouvrages.

EnglishFrançaisDeutschItalianoPolskiPortuguêsРусскийEspañol