Accueil » Problème de santé » Comment soigner les bourdonnements d’oreilles

Les bourdonnements d’oreilles ou acouphènes sont liés à une mauvaise oxygénation de l’oreille interne

Les bourdonnements d’une ou des deux oreilles encore appelés acouphènes, se caractérisent par des bruits pouvant aller du grave à des sifflements aigus anormaux, plus ou moins intenses, perçus de manière permanente.

Ce phénomène provient de l’oreille interne. Il n’est généralement pas grave médicament parlant.

Mais il est vécu difficilement par les personnes qui le subissent. Car s’il est souvent oublié lorsque la personne est en activité (quoi qu’il peut gêner l’audition selon son intensité), il vient  perturber leur temps de repos.

Un bilan ostéopathique d’abord



Le premier geste est à faire en cas d’acouphènes est de réaliser un bilan ostéopathique afin de vérifier le positionnement des vertèbres cervicales et des os du crâne.

En effet, un mauvais placement de ceux-ci pourrait être responsable du problème. Cette mal-position peut provenir d’un traumatisme ancien (comme un coup du lapin) ou un problème de l‘articulation temporo-maxillaire (ATM).

Certains auteurs parlent aussi que des problèmes de métaux au niveau de la denture pourraient être responsables d’acouphènes. Si cette allégation n’est pas confirmée par des études probantes, elle mérite tout de même d’être explorée en cas d’acouphènes.

Des traitements conventionnels

Ensuite, des remèdes modernes peuvent être efficaces comme Serc, Vastarel, Agyrax… pour solutionner ou soulager ce trouble.

Il est possible aussi d’essayer des remèdes simples à visée circulatoire comme le Ginkgo Biloba (Tanakan).

Car le problème est généralement lié à une mauvaise oxygénation qui a lésé des cellules de l’oreille interne.

Il ne faut pas craindre de changer de médicaments, voire d’en associer plusieurs en cas d’inefficacité. Car il n’existe pas de traitement universel. Un remède efficace pour une personne ne le sera pas pour une autre (et inversement).

Des approches naturelles probantes



L’acupuncture et surtout l’auriculothérapie donnent aussi d’excellents résultats, le bourdonnement s’atténuant au fil des séances.

Il en est de même des soins énergétiques, de la méthode Aora, de l’EFT…

En homéopathie des remèdes comme :
– Rhus toxicodendron 5 CH,
– Bryonia 5 CH,
– Conium 5 CH
– Oreille interne 4 CH sont les plus préconisés
A raison de 3 granules de chaque deux fois par jour (à laisser fondre dans la bouche avant les repas).

Enfin, deux plantes sont souvent indiquées :
* Viscum album Bourgeons glycérinés 1D : 50 à 100 gouttes le matin.
* Alnus glutinosa bourgeons 1D : 100 gouttes le soir.

Les bourdonnements sont souvent liés à des problèmes séquellaires liés à une mauvaise oxygénation prolongée de l’oreille interne, qui a lésé (détruit ?) certaines cellules auditives, ce qui rend le traitement compliqué. Il n’est pas simple en effet de régénérer des séquelles… mais rien n’est jamais perdu.

Luc Bodin

English EN Français FR Deutsch DE Italiano IT Polski PL Português PT Русский RU Español ES